Une leçon pour les temps difficiles - tirée de l'histoire d'Israël


par


«Les difficultés préparent souvent les gens ordinaires à un destin extraordinaire.» - CS Lewis

Le monde traverse une période difficile… encore une fois.

Il y a quelques semaines Israël ont commémoré le 9 e du mois hébraïque de Av, comme ils l' ont fait depuis des millénaires. Cet anniversaire solennel culmine la période de deuil annuelle de trois semaines dans une situation difficile à cause de la destruction des premier et deuxième temples de Jérusalem ainsi que d'autres catastrophes de l'histoire juive.

Alors que le monde est confronté à la pandémie actuelle et aux autres événements qui ont suscité la peur et les conflits dans de nombreuses nations, je veux revenir dans l'histoire, en me concentrant sur Israël afin de faire un parallèle avec nos difficultés actuelles.

2 Rois 19: 15-19 rapporte la réponse d'Ezéchias à une menace redoutable de destruction imminente à Jérusalem. Qu'est ce qu'il a fait? Il l'a amené devant Dieu. Il étendit littéralement les morceaux de papier avec la menace militaire écrite, dans le temple, et s'écria: «Ouvre les yeux, ô Éternel, et vois! et écoutez les paroles de Sennachérib, qu'il a envoyé pour faire des reproches au Dieu vivant. (verset 16)

Ezéchias était un roi en crise, bien qu'il ait rétabli Israël dans la voie de la sainteté de Dieu, et en dépit d'avoir détruit les idoles! Maintenant, il était au milieu d'une tempête, aussi grosse que la nôtre ou plus grande. Encouragé par son «copain» Isaïe, il a persévéré dans la foi - à travers les conflits et les ennuis. En fin de compte, il a été victorieux.

C'est là où nous en sommes aujourd'hui, regardant Israël et d'autres nations subissant des pressions de toutes parts. Les gens changent sous nos yeux - ils examinent leurs besoins individuels et réagissent avec colère contre les gouvernements et les autorités. Nous sommes dans une période de difficultés qui affecte la santé de la nation ainsi que l'économie, la sécurité et l'avenir.

En Israël, nous sommes confrontés à des menaces militaires, comme à l'époque d'Ézéchias. Pendant ce temps, frère se retourne contre frère. Est-ce que nous et nos dirigeants nous lèverons et courrons vers Dieu comme l'a fait Ézéchias? Ou allons-nous mettre notre confiance en autre chose (dieux et idoles étrangers), succombant à la fin à leur autorité et non à celle de Dieu? Avons-nous même remarqué qu'entre-temps, l'ennemi est arrivé à nos frontières avec Gaza et le Liban, en attendant notre destruction?

Le livre des Lamentations est lu dans son intégralité à la veille du 9 e Av. Face au coronavirus, les mots sonnent plus vrais que jamais. J'ai l'impression que nous n'avons jamais été plus proches de la condition physique et spirituelle de l'époque de Jérémie qu'aujourd'hui . L'humanité oublie si facilement Dieu jusqu'à ce qu'une période de grand besoin survienne.

Alors que le jugement juste de Dieu est imminent, que le monde ne manque pas (comme Sodome et Gomorrhe) d'hommes et de femmes de justice, ceux qui connaissent le Seigneur et sont prêts à se tenir dans la brèche pour leur nation. Alors que nous nous rapprochons de l'accomplissement de toutes choses, nous nous associons en accord avec les derniers mots des Lamentations 5:21:

«Ramène-nous à toi-même, Seigneur, et nous serons restaurés.»

Grâce à Yeshua, nous sommes les justes de ce jour, debout comme Ézéchias. Que l'Esprit de Dieu nous conduise dans l'intercession pour notre peuple et notre nation.