LE MOT DE LA PRESIDENTE


23 Jul
23Jul

                 PRIERES - ACTIONS - PRIERES - ACTIONS - PRIERES - ACTIONS - PRIERES - ACTIONS - PRIERES - ACTIONS  

 = RELATION =


   

« L'amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu’il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés. »  ( 1 Jean 4 : 9 -10 )
           Il est clair que le désir et l’intention de Dieu c'est d’établir une relation entre les êtres humains et Lui-même.
Notre relation avec Dieu nous conduit à agir en (personare)  vers les autres, en ayant le souci d’autrui,  du pauvre, de la veuve, de l’orphelin, de l’étranger, du migrant....       
   




Maranatha vous souhaite de joyeuses fêtes









GRANDIR  AVEC  DIEU !.....









Faire la volonté de Dieu

Août 2021


J'ai été rendu parfait en Christ

Pourquoi sommes-nous sur terre ? Ce n’est pas pour faire notre propre volonté mais celle de Christ, qui nous délègue. Paul écrit en Colossiens 1:9 :

"C'est pour cela que nous aussi, depuis le jour où nous en avons été informés, nous ne cessons de prier Dieu pour vous, et de demander que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle"

Nous devons être remplis de la connaissance de la volonté de Dieu. En d’autres termes, la connaissance de la volonté de Christ doit couvrir l’intégralité de notre pensée. Elle doit contrôler notre esprit dans l’absolu. Toute motivation et toute intention doivent être contrôlées par la connaissance de la volonté de Christ.

Paul continue en Colossiens 4:12 :

"Épaphras, qui est des vôtres, vous salue : serviteur de Jésus-Christ, il ne cesse de combattre pour vous dans ses prières, afin que, parfaits et pleinement persuadés, vous persistiez dans une entière soumission à la volonté de Dieu."

Le chrétien ne devient parfait et achevé qu’en accomplissant entièrement la volonté de Dieu. Hébreux 13 énonce magnifiquement ce principe :

"Que le Dieu de paix, qui a ramené d'entre les morts le grand pasteur des brebis, par le sang d'une alliance éternelle, notre Seigneur Jésus, vous rende capables de toute bonne œuvre pour l'accomplissement de sa volonté" (Hébreux 13:20–21)

Nous sommes rendus parfaits et complets, nous devenons accomplis, seulement dans la mesure où nous faisons la volonté de Dieu. Tout comme Jésus n’a trouvé son accomplissement durant sa vie sur terre, qu’en faisant la volonté de Dieu. Si votre vie manque d’harmonie et si elle est remplie de frustrations ou de turbulences émotionnelles, réfléchissez à l’état de votre relation avec la volonté de Dieu. Car vous ne pouvez être rendus parfaits que dans la mesure où vous la connaissez et l’accomplissez. Tout le reste vous fera seulement vous sentir incomplets et frustrés.


 Reconnaissons cette vérité et adressons-Lui cette prière aujourd'hui : « Merci Seigneur, pour ton œuvre en moi. Je proclame mon espoir de me tenir parfaitement et complètement dans toute la volonté de Dieu, ne trouvant mon accomplissement qu’en la mettant à exécution. J’ai été rendu parfait en Christ. Amen. »


Derek Prince

tirées du livre 'Proclamer la parole de Dieu'.










L’objectif final, l’adoration

Juillet 2021 



Psaume 102:16-18

 L’Eternel rebâtit Sion pour y paraître dans sa gloire. Il a égard à la prière de ceux qui sont dépossédés, il ne méprisera pas leur demande. Que cela soit mis par écrit pour la génération future, le peuple qui sera créé Te rendra gloire, Ô Eternel !


Dieu est sur son trône ; il est le même et il ne change pas. C’est pour cela qu’il aura encore et encore compassion de ses enfants et leur manifestera sa miséricorde. 

L’Éternel agit, montrant ainsi qu’il tient compte des désirs de ses serviteurs. Il n’est pas indifférent à leurs gémissements. Le but de l’Éternel est de répondre aux prières de son peuple. Nous savons que Dieu délivre, et qu’il entend les gémissements des captifs. Dieu se dévoile, il écoute et exauce les prières de celui qui est troublé. 

Le sort de l’homme, comme l’usure du monde, sont le fruit de la volonté d’un Dieu qui ne change pas. Le psalmiste est abattu, c’est Dieu qui l’a voulu. La nature change, c’est Dieu qui en modifie l’aspect. C’est parce que notre sort est ainsi pris en charge par la grâce souveraine que le psalmiste peut conclure sur une note de confiance. Dieu n’oubliera pas ses serviteurs, et leurs descendants. La réponse est là : « L’Eternel rebâtît Sion pour y paraître dans sa gloire » !

Nous voyons ici l’un des grands signes de l’approche du retour du Seigneur. “L’Eternel rebâtit Sion pour y paraître dans sa gloire”. Il revient dans la gloire".

Qu’est-ce qui va précéder cet événement ?

La réédification de Sion, et nous la voyons prendre forme aujourd’hui. Il rebâtit et restaure Sion, le peuple d’Israël. Il fait de même avec l’Église de Jésus-Christ. C’est là l’un des grands signes, entre plusieurs autres, que le Seigneur est prêt à paraître dans Sa gloire. Il est dit qu’il aura égard à la prière du dépossédé. Tant de prières ont été formulées et il semble qu’elles soient restées sans réponse. Mais le jour arrive où des millions de prières verront leur réponse en une courte période de temps, au travers du retour personnel de Jésus-Christ.

“Le peuple qui sera créé te rendra gloire”

Ceci est écrit pour cette génération-là. Je crois que le peuple de Dieu s’est tellement relâché dans la louange depuis tant de siècles que Dieu est en train de se créer un peuple pour un but spécifique, celui de Lui rendre gloire. Lorsque nous Le louons, nous aussi sommes en train de préparer la voie pour le retour du Seigneur dans Sa gloire.

Il s'agit bien de cette génération-là ! Tu en fais partie, alors aie confiance en Dieu. Il ne change pas.

La présidente







Son abondance

Juin 2021 


Jésus a enduré notre pauvreté afin que nous puissions partager son abondance

Plusieurs passages de la Bible étayent le fait que Jésus a porté la malédiction de la pauvreté. Nous allons en examiner deux en particulier, en commençant par 2 Corinthiens 8:9 :


"Car vous connaissez la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ, qui pour vous s'est fait pauvre, de riche qu'il était, afin que par sa pauvreté vous fussiez enrichis."

J’avais l’habitude de citer la fin de ce verset comme suit "afin que vous deveniez riches". Mais le Saint-Esprit m’a montré que cela signifiait plutôt "que vous puissiez être riches". Nous pouvons devenir riches puis pauvres à nouveau, mais le fait d’être riche indique un état permanent. Jésus a pris sur lui le mal (la pauvreté) afin que nous puissions jouir de sa fortune.


Certains disent que Jésus était pauvre durant son ministère sur terre, mais je ne peux pas accepter cette idée comme juste. Nous devons garder à l’esprit la différence entre richesse et abondance. Jésus n’était pas riche dans le sens d’avoir un gros compte en banque, ou de grandes possessions matérielles, mais il possédait l’abondance, avec certitude. Un homme capable de nourrir une foule de cinq mille hommes (en y ajoutant femmes et enfants) n’est pas un indigent ! En fait, après avoir nourri environ douze mille personnes, Jésus avait des restes plus abondants que ce qu’il avait au début. (Lisez cela en Matthieu 14:15–21). Quelle belle image de l’abondance !


Qui plus est, Jésus a transmis cette abondance à ses disciples. Lorsqu’il les a envoyés pour répandre la Bonne Nouvelle, il leur a dit de ne rien prendre avec eux de superflu. Cependant, ils rendent témoignage plus tard qu’ils n’ont jamais manqué de rien (lisez cela en Luc 22:35). Il n’est pas question de pauvreté !


Jésus n’était jamais inquiet ni perplexe. Il contrôlait chaque situation dans le calme et à la perfection. Il n’a jamais mis en doute la bonté de Son Père qui allait lui procurer tout ce dont il avait besoin. Et le Père ne lui a jamais failli.


Reconnaissons cette vérité et adressons-Lui cette prière aujourd'hui : « Merci Jésus pour Ton œuvre sur la Croix. Je proclame que Tu as porté la malédiction de la pauvreté pour moi afin que je puisse jouir de Tes biens parce que, Jésus a enduré ma pauvreté afin que je puisse partager Son abondance. Amen. »


Derek Prince

Tirée du livre "Proclamer la parole de Dieu" 









N’ayez pas peur  !

Mai 2021


Dans la bible, les prophètes annoncent fidèlement la volonté de Dieu au peuple. Leur responsabilité était de guider la nation d'Israël et d'édifier l'Église, la maison de Dieu, «… sur le fondement des apôtres et prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire » (Éphésiens 2.20).

Les prophètes nous avertissent que lorsque nous verrons Dieu secouer les nations et que des temps périlleux nous arriveront, notre homme naturel craindra grandement. Ézéchiel a demandé: «Ton cœur sera-t-il ferme, tes mains auront-elles de la force dans les jours où j’agirai contre toi?» (Ézéchiel 22:14).

Quand Dieu a averti Noé de ses jugements à venir et lui a dit de construire une arche, Noé a été «saisi d’une crainte respectueuse» (Hébreux 11: 7). Même l'audacieux et le courageux David a dit: «Ma chair frissonne de l’effroi que tu m’inspires, Et je crains tes jugements.» (Psaume 119: 120). Et quand le prophète Habacuc a vu des jours désastreux à venir, il s'est écrié: «J’ai entendu… Et mes entrailles sont émues. A cette voix, mes lèvres frémissent, Mes os se consument, Et mes genoux chancellent» (Habacuc 3:16).

La peur qui est venue sur ces hommes de Dieu n'était pas une peur charnelle, mais une crainte révérencielle du Seigneur. Ces saints n'avaient pas peur de l'ennemi de leur âme, mais ils craignaient les justes jugements de Dieu. Et c'est parce qu'ils ont compris la puissance impressionnante derrière les calamités imminentes. Ils n'avaient pas peur de l'issue de la tempête, mais plutôt de la sainteté de Dieu !

De même, chacun de nous connaîtra une peur écrasante dans les temps de destruction et de désastre à venir. Mais notre peur doit provenir d'une sainte révérence pour le Seigneur, et jamais d'une inquiétude charnelle quant à notre destin. Dieu méprise toute peur pécheresse en nous, la peur de perdre des choses matérielles, la richesse, notre niveau de vie.

Partout dans le monde, les gens sont remplis de ce genre de peur, car ils voient les économies de leur pays se détériorer. Ils ont peur qu'une inondation économique emporte tout ce pour quoi ils ont travaillé tout au long de leur vie. Tel est le cri des incroyants qui n'ont aucun espoir. Ce ne doit pas être le cri des enfants de Dieu. En effet, si vous êtes un enfant de Dieu, votre père céleste ne supportera pas une telle incrédulité en vous.

Que Dieu soit votre crainte et votre respect. Ce genre de peur ne mène pas à la mort, mais à la vie !

Que la vie de Dieu en vous, vous apporte la paix et vous fasse reposer en Lui en toute confiance. Ses plans pour votre vie sont plus grands que les épreuves qui surgiront devant vous !

Dieu vous bénisse !

La présidente







Ce que vous dites s'accomplira

Avril 2021


Quand vous parlez, c'est votre foi qui s'exprime ! Ce que vous dites s'accomplira.

Marc  11:23-24 dit ceci :  «En vérité, je vous le dis, si quelqu'un dit à cette montagne: Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, et s'il ne doute point en son cœur, mais croit que ce qu'il dit arrive, cela lui sera accordé.  C'est pourquoi je vous dis: Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l'avez reçu, et cela vous sera accordé.»

Ce message est basé sur  la dernière partie du verset 23 : «Ce qu'il a dit lui sera accordé».

L'Ancien Testament contient une merveilleuse Ecriture-témoin, en Nombres 13, qui affirme: «Après avoir atteint Cadès-Barnéa, le peuple d'Israël envoya douze espions en Canaan. Dix espions firent un mauvais rapport sur la Terre Promise; en revanche, les deux autres présentèrent un bon rapport».

Que veut dire: «un mauvais rapport»? C'est un témoignage fondé sur le doute. Et un bon rapport? Un témoignage basé sur la foi.

Dix espions déclarèrent: «C'est vraiment un pays qui regorge de lait et de miel». Ils montrèrent même une grappe de raisins géante, des grenades et d'autres fruits qu'ils avaient cueillis en Canaan. Cependant, ils ajoutèrent, à titre d'avertissement: «Dans le pays que nous avons parcouru, il y a des géants et nous nous sentions comme des sauterelles à leurs yeux».

En analysant leur témoignage, on découvre qu'ils disaient effectivement: «Nous sommes incapables de prendre possession du pays». Tout le peuple d'Israël accepta ce rapport. (On a toujours tendance à donner raison à la majorité. Toutefois, si vous suivez la majorité des chrétiens, vous marcherez dans l'incrédulité). En acceptant ce témoignage, le peuple d'Israël disait: «Nous ne pouvons nous emparer du pays». Vous obtiendrez ce que vous dites.

Le peuple d'Israël obtint exactement ce qu'il avait proclamé. Il se croyait incapable de s'emparer du pays; il proclama ce fait; c'est pourquoi il ne réussit pas à prendre possession du pays.

Après tout, même lorsque vous avez des doutes, vous croyez à quelque chose. La seule différence réside dans le fait que ce que vous croyez est faux.

Vous obtenez toujours dans la vie ce que vous croyez dans votre cœur et déclarez. Si vous ne croyez pas ce que vous affirmez, ne dites rien car, à force de répéter toujours les mêmes paroles, celles-ci s'enracinent dans votre esprit et dominent votre vie.

Chacun des dix espions obtint exactement ce qu'il avait proclamé. Pas un seul n'entra dans la Terre Promise. Ils continuèrent tous à errer dans le désert jusqu'à leur mort. Ce qu'ils avaient déclaré se réalisa.

Le cas de Caleb et de Josué était complètement différent. Caleb déclara: «Allons-y. Nous nous emparerons de ce pays. Nous en sommes capables» (Nombres 13:30). Josué dit: «Seulement, ne soyez pas rebelles contre l'Eternel et ne craignez pas les gens de ce pays, car ils nous serviront de pâture. Ils n'ont plus d'ombrage pour les couvrir. L'Eternel est avec nous, ne les craignez pas» (Nombres 14:9).

Josué et Caleb ne nièrent pas la présence des géants dans le pays. Une analyse de leur déclaration révèle ce qu'ils croyaient: «Notre Dieu est certainement capable de les livrer entre nos mains. Nous remporterons la victoire sur les géants et nous prendrons possession du pays».

On me pose fréquemment la question suivante: «Pourriez-vous m'expliquer pourquoi je ne suis pas guéri?» Je souris toujours en répondant: «Oui». Les yeux écarquillés, ces personnes disent alors: «Si vous pouvez me guérir, faites-le». Et moi de répondre: «Mais vous venez de déclarer que vous êtes incapable de guérir!»

Ce que l'on dit s'accomplira. Nos paroles nous trahissent. On situe les gens d'après ce qu'ils disent.

…..

Cependant, tous ceux qui font une rapide confession de foi reçoivent presque instantanément.

A cause de cet enseignement, certains pensent qu’il leur suffit de confesser de la bouche, selon leur intelligence, sans croire dans leur cœur. J'ai remarqué que ces personnes ne me regardent pas droit dans les yeux en faisant leur déclaration et, en même temps, je détecte une note d'hésitation dans leur voix. C'est cette légère hésitation qui les perd.

Selon la Bible, «ce sont les petits renards qui ravagent les vignes» (Cantiques 2:15). En principe, ce ne sont pas les problèmes majeurs qui empêchent les enfants de Dieu de guérir ou d'être remplis de l'Esprit.

Ce ne furent pas non plus les géants qui empêchèrent les enfants d'Israël de pénétrer dans la Terre Promise. Sinon, Josué et Caleb auraient été vaincus tout comme les autres espions. Non, les dix étaient eux-mêmes responsables de leur défaite provoquée par leurs pensées erronées, leurs fausses croyances et leurs déclarations négatives.

«Ce ne sont ni les géants, ni les tempêtes de la vie, ni le diable qui remportent la victoire sur nous. Si nous sommes vaincus, nous en sommes nous-mêmes responsables à cause de nos pensées erronées, nos fausses croyances et nos déclarations négatives.»

Josué et Caleb déclarèrent: «Notre Dieu est capable de les livrer entre nos mains. Nous remporterons la victoire sur eux».

Vous obtiendrez ce que vous proclamez.

Les Israélites qui acceptèrent le rapport de la majorité obtinrent exactement ce qu'ils avaient déclaré. Ils continuèrent d’errer dans le désert jusqu'à leur mort.

Josué et Caleb furent les seuls membres de leur génération à entrer dans la Terre Promise. Josué devint le chef et, après avoir pénétré dans le pays, Caleb lui dit: «Donne-moi cette montagne!» (Josué 14:12) (O combien j'aime ce Caleb! J'aime les hommes de foi; c'est pourquoi ce Caleb m'est particulièrement cher).

A mon avis, Josué a dû revenir quarante ans en arrière et se rendre compte que Caleb et lui avaient remporté la victoire en pensant et en parlant comme il convenait. Josué encouragea Caleb à parler en vue de le situer. C'est pourquoi il demanda: «Es-tu capable de prendre possession de cette région montagneuse? Il y a des géants, des descendants d'Anac, qui habitent ce pays».

Le vieux Caleb répondit: «J'en suis capable. J'ai 85 ans, mais je suis toujours aussi vigoureux. Je vois clair. Je suis capable de m'emparer de cette montagne». Et gloire à Dieu, il le fit!

Cette méditation est inspirée du livre "Ce que vous dites s'accomplira" de Kenneth E.  Hagin











12 PROMESSES DE DIEU SUR L’EXAUCEMENT DE PRIÈRE

Mars 2021 


Dans certaines saisons difficiles de nos vies, en particulier les saisons où l’exaucement tarde à arriver, il est bon de prendre un moment calme dans son lieu secret, pour se redire encore et encore ce que Dieu a dit concernant l’exaucement de prière.  Il est bon de repasser encore et encore dans ses pensées et de décréter les promesses de Dieu sur nos situations.

Méditer sur les promesses de Dieu fortifie, rassure, encourage, remplit de foi et d’assurance.

Voici donc 12 promesses de Dieu sur l’exaucement de prière :

Matthieu 7:7-11 Demandez, et l’on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l’on vous ouvrira. 8 Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe. 9 Lequel de vous donnera une pierre à son fils, s’il lui demande du pain ? 10 Ou, s’il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent ? 11 Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent.

Matthieu 21 :22 – Tout ce que vous demandez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir.

Jean 16 :24 – Jusqu’à présent, vous n’avez rien demandé en mon nom. Demandez et vous recevrez, afin que votre joie soit complète.

Jérémie 29 :12 – Alors vous m’appellerez et vous partirez, vous me prierez et je vous exaucerai.

Psaume 65 : 3 – O toi, qui écoutes la prière ! Tous les hommes viendront à toi.

Jérémie 33:3 – Invoque-moi, et je te répondrai; Je t’annoncerai de grandes choses, des choses cachées, Que tu ne connais pas.

Psaume 65 : 6 – Dans ta bonté, tu nous exauces par des prodiges, Dieu de notre salut, Espoir de toutes les extrémités lointaines de la terre et de la mer !

Psaume 145 : 18 – L’Eternel est près de tous ceux qui l’invoquent, de tous ceux qui l’invoquent avec sincérité.

Jean 14 :13 – et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.

Jean 14 :14 – Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai.

Jean 15 :7 – Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé.

1 Jean 5 :14,15 – Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute. Et si nous savons qu’il nous écoute, quelque chose que nous demandions, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée.

Demeurez abondamment bénis,








Son projet de nous rendre saint  

Février 2021


Par le Sang de Jésus, je suis sanctifié, rendu saint, mis à part pour Dieu


Nous savons que le mot sanctifier se réfère au mot saint. Dans les langues bibliques, il est directement lié au mot employé pour sacré. Ainsi la sanctification signifie être rendu saint. Dieu a projeté de nous rendre saints.

La sainteté est un attribut divin unique parmi les autres. Dieu a beaucoup de merveilleux attributs, l’amour, la puissance, la sagesse et ainsi de suite. Mais ils ont tous des vertus dont on pourrait distinguer des reflets en l’être humain. Nous voyons de l’amour chez les humains. Nous en connaissons certains qui sont puissants ou d'autres ayant de la sagesse. Bien entendu, toutes ces qualités se perçoivent en l’homme à un degré incommensurablement moindre qu’en Dieu. Mais au moins, cela nous donne une idée de ce qu’elles sont. Cependant, lorsque nous parlons de sainteté, nous n’avons aucun élément de comparaison. Seul Dieu est saint.

La sainteté ne peut pas se trouver en dehors de Dieu. D’une certaine manière, vous pouvez réellement mesurer à quel point vous connaissez Dieu par rapport à ce que vous connaissez de la sainteté. Je le comprends de cette manière : nous remercions Dieu pour Sa bonté, nous Le louons pour Sa grandeur, nous L’adorons pour Sa sainteté. L’adoration est la réponse à la sainteté de Dieu.

Dans l’Ancien Testament, Dieu dit :

"Vous serez saints, car Je suis saint" (Lévitique 11:44)

Dans le Nouveau Testament, Pierre cite de nouveau les paroles du Seigneur en disant :

"Soyez saints, car Je suis saint" (1 Pierre 1:16)

Cependant, il est fait référence à deux façons de parvenir à cette sainteté. 

Examinons la manière de parvenir à la sainteté selon l’Ancienne Alliance. Dieu dit :

"Vous serez saints car je suis saint" (Lévitique 11: 44)

Tout le chapitre de Lévitique 11 énumère des règles compliquées sur ce qui peut être mangé, porté et ce qui rend une personne pure ou impure. L’exigence de Dieu était la consécration (Lévitique 11:44). Mais vous verrez dans ce chapitre qu’il était très compliqué d’entretenir la sainteté. Il y avait toute une série de règles extrêmement complexes.

"Voici, parmi les animaux qui rampent sur la terre, ceux que vous regarderez comme impurs : la taupe, la souris et le lézard, selon leurs espèces, le hérisson, la grenouille, la tortue, le limaçon et le caméléon. Quiconque les touchera morts, sera impur jusqu'au soir" (Lévitique 11:29–31)

Selon ces règles, par exemple, si une souris mourait et que quelqu’un la prenait par la queue, il était impur jusqu’au soir. Mais la Parole donne des instructions supplémentaires quant au récipient où la souris pourrait tomber et les vêtements qu’elle pourrait toucher, puis donne des instructions sur la façon de traiter l’impureté. Observer toutes ces règles représenterait un travail à plein temps.

Dieu disait que si vous arriviez à suivre toutes ces règles, vous seriez saint. Mais si vous deviez parvenir à la sainteté par l‘observance de certaines règles, il faudrait les observer toutes à la fois. Il ne faudrait jamais en omettre une seule. Toutefois, remercions Dieu de nous avoir procuré une meilleure façon. Parce qu’observer toutes ces règles est impossible pour un être humain pécheur.

Dans la Nouvelle Alliance il est écrit que c'est par le Sang de Jésus  que je suis sanctifié, rendu saint, mis à part pour Dieu. 

« Merci Seigneur pour le Sang de Jésus. Dieu projette de me rendre saint, non par l’observance d’une succession de règles, mais par le Sang de Jésus, par lequel je suis sanctifié, rendu saint et mis à part pour Dieu. Amen. »

Nous pouvons parler d’un renouveau authentique lorsque les gens démontrent plus d’intérêt à se rendre saints qu’à être guéris. Notre ordre de priorités est aberrant.

Si nous voulions organiser une réunion de guérison, les gens afflueraient en masse. Mais si nous souhaitions enseigner la sainteté, le niveau d’assistance baisserait sensiblement. En réalité, la sainteté est bien plus importante que la guérison.

La guérison est temporaire et ne nous sera utile que dans la vie ici-bas. Merci Seigneur pour cela. Mais la sainteté est éternelle, elle nous accompagnera pour toujours dans les Cieux. La puissance du Saint-Esprit doit œuvrer pour transformer notre sens des valeurs.

"Et maintenant, je vous recommande à Dieu et à la parole de Sa grâce, à celui qui peut édifier et donner l'héritage avec tous les sanctifiés" (Actes 20:32)

L’héritage est pour ceux qui ont été sanctifiés. Ce passage dit que la Parole de Dieu peut vous amener dans cet héritage. Cependant, sous la Nouvelle Alliance, comment peut-on parvenir à la sainteté de la meilleure façon, selon Dieu ? Jésus a mandaté Saul de Tarse (qui est devenu Paul plus tard). Lorsqu’il s’est révélé à lui, Dieu lui a dit :

"Je t'ai choisi du milieu de ce peuple et du milieu des païens, vers qui je t'envoie, afin que tu leur ouvres les yeux. Pour qu'ils passent des ténèbres à la lumière et de la puissance de satan à Dieu. Pour qu'ils reçoivent, par la foi en moi, le pardon des péchés et l'héritage avec les sanctifiés" (Actes 26:17–18)

Nous pouvons être sanctifiés en observant toutes les règles de l’Ancien Testament, si nous les observons toutes à la fois. Encore une fois, cela est impossible à des êtres humains pécheurs. L’autre façon est totalement différente. Il ne s’agit pas d’observer une multitude de règles mais d’avoir foi en Jésus.

Pour cela,  faisons cette prière aujourd'hui :

« Merci Seigneur pour le Sang de Jésus. Je proclame ma foi en Jésus-Christ, en affirmant que par le Sang de Jésus, je suis sanctifié, rendu saint et mis à part pour Dieu. Amen. »

Cette méditation est inspirée du livre 'Proclamer la parole de Dieu' de  Derek Prince .





UNE BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2021


Entrez dans ses portes avec reconnaissance, dans ses parvis avec des chants de louange ! Célébrez-le, bénissez son nom.
(Psaume 100 : 4)

Pour cette nouvelle année, je vous souhaite du fond du cœur de vivre une année de paix, et tout simplement une année de bonheur et d'amour que vous partagerez avec tous vos proches. En ce début d'année 2021, mes pensées vont vers vous, votre famille et vos proches ...Ce sont des temps particuliers que nous vivons, et il est essentiel de se soutenir mutuellement, de rester connectés, de maintenir des liens d’unité et d’amour !

Les temps difficiles sont là, certes, mais notre espoir est dans le Seigneur. Et les raisons pour lesquelles nous avons de l'espérance, c’est parce que les bontés de l'Eternel ne sont pas à leur terme et ses compassions ne sont pas épuisées ; chaque matin, elles se renouvellent et se déversent sur nous. Rendons-lui  hommage et louons-le pour ce qu'il est ! Car l'Eternel est bon, car son amour dure à toujours et sa fidélité s'étendra d'âge en âge.

Que le Seigneur mette dans vos cœurs la conviction que vous avez choisi la meilleure part, la conviction que vous êtes à la bonne place, celle qu’Il a prévue pour vous dans son armée. Parce que sans cette conviction vous ne tiendrez pas longtemps dans le combat. On ne fait pas long feu dans la vie sans conviction ! Plus que jamais, que vous soyez des guerriers (es), des hommes et des femmes de conviction, qui disent : Je vais faire ce qui est juste aux yeux de Dieu, peu importe ce que seront les conséquences."

L’œuvre du Seigneur  est une activité qui concerne chacun d’entre nous directement. (1Co. 15 : 58). Notre service pour le Seigneur n’est pas important parce que c’est nous qui l’accomplissons, mais parce que c’est Son travail et Son œuvre. Il nous a choisis pour collaborer avec Lui et nous a équipés pour agir. Nous en sommes conscients, et nous saisissons vraiment la signification et la portée de Ses paroles : «Faites-les valoir jusqu'à ce que je revienne ! » (Luc 19 :13).  C’est pourquoi, et de ce fait,  nous y travaillons  avec motivation, joie et fidélité.

Nous sommes également conscients que le Seigneur nous ouvre de nouveaux chemins qui exigeront du courage pour y avancer.

Chaque nouvelle année amène de nouvelles possibilités - des opportunités pour la croissance spirituelle. Ce sont des temps extraordinaires pour être en vie et amener beaucoup d’autres à cette vie que le Seigneur offre  gratuitement et avec joie ! Je suis sûre que Dieu veut faire de grandes choses dans votre vie en cette nouvelle année - mais cela n’arrivera pas automatiquement. Vous devez faire un pas dans la foi. Il y a toujours un élément de risque. Osée 10 : 12 dit : "Semez pour la justice et vous moissonnerez le fruit de la bonté. Défrichez-vous un champ nouveau car voici qu'il est temps de se tourner vers l'Eternel en attendant qu'il vienne et qu'il fasse pleuvoir la justice pour vous."

Que projetez-vous de moissonner cette nouvelle année ? D’ici trois cent soixante-cinq jours, de quelle manière serez-vous différent ? Si vous voulez être différent, vous devez commencer à cultiver de nouvelles habitudes, de nouvelles stratégies et de nouvelles amitiés dès maintenant ! Le succès n’arrive pas comme ça. Il requiert des efforts.

Que voulez-vous de différent dans votre famille… vos finances… ou votre marche avec Christ ? Vous récolterez ce que vous aurez semé. Si vous ne semez rien, vous ne récolterez rien. Je vous mets au défi de faire quelque chose de différent de votre vie cette année ! Levez-vous et entrez dans le jeu; agissez !

En cette année qui commence, que votre vie soit un renouvellement continuel et un nouvel engagement quotidien à Christ pour aller plus loin et plus haut avec Lui !.

Avec beaucoup d’affection pour vous et une grande anticipation de ce que Dieu fera au milieu de nous en 2021.

Dieu vous bénisse !

La présidente









Se reposer dans le Seigneur


Il est facile de se laisser distraire dans notre monde. S’affairer est une maladie moderne dont beaucoup d'entre nous souffrent. Le repos est son contraire et c'est l’une des choses que le Seigneur est venu offrir. Dans Matthieu 11 : 28-30 Il a dit :

"Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, ET JE VOUS DONNERAI DU REPOS. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions. Car je suis doux et humble de cœur, ET VOUS TROUVEREZ DU REPOS POUR VOS AMES. Car mon joug est doux et mon fardeau léger "

Jésus-Christ est le seul qui puisse donner le repos à nos âmes. Si votre âme est dans la tourmente, si votre âme est lassée, épuisée et chargée, alors vous avez la solution dans ce passage. JESUS est venu pour vous donner le repos ! Vous n'obtiendrez pas de repos lorsque vos enfants grandissent, ou quand vous vous mariez, ou quand votre compte en banque grossit. Vous ne trouverez le repos que lorsque vous rencontrez jésus, et si vous déposez vos fardeaux dans sa main et prenez sur vous son joug qui est doux et léger, c’est alors seulement que vous trouverez le repos.  

Comme la Parole le dit dans Philippiens :  "NE VOUS INQUIETEZ DE RIEN, MAIS EN TOUTE CHOSE FAITES CONNAÎTRE VOS BESOINS A DIEU PAR DES PRIERES ET DES SUPPLICATIONS, AVEC DES ACTIONS DE GRACES, et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus Christ" (Philippiens 4 : 6-7).

Ne vous inquiétez de rien! OUI de rien ! Vos enfants, votre travail, votre santé, vos chagrins, vos finances, vos autres préoccupations sont tous inclus ici. Il n'y a rien d’exclus dans la présente déclaration. Il n'y a rien qui devrait nous rendre anxieux. Et le verset va encore plus loin pour nous dire quoi faire au lieu d'être inquiet: “mais en toute chose faites connaître vos demandes à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces, et la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et pensées en Jésus Christ." PAIX !!! Pour obtenir la paix, vous n'avez pas à finir tel et tel projet ou à recevoir la bénédiction de telle ou telle chose mais ne vous inquiétez de rien et déchargez-vous de tous vos soucis sur le Seigneur par la prière et la supplication avec action de grâces ! C’est SON affaire de S’OCCUPER de vous, alors que vous vous reposez en Lui. Et en vous reposant en Lui vous vous rechargez de puissance ! 

Voyons ce qu'il dit dans Ésaïe 30 :15 : “Car ainsi a parlé le Seigneur, l’Éternel, le Saint d'Israël: C’EST DANS LA TRANQUILITE ET LE REPOS QUE SERA VOTRE SALUT; C’EST DANS LE CALME ET LA CONFIANCE QUE SERA VOTRE FORCE"

Notre force se trouve dans le REPOS auprès du Seigneur. Dans le calme et la confiance ! C'est ce que j'appelle le club des RRQC : Retour, Repos, Quiétude et Confiance en Dieu. En prenant le calme, par exemple, nous pouvons voir son importance dans la vie de Jésus: Il se levait très tôt le matin et se rendait au désert seul pour prier (Marc 1 : 35) ! Il avait besoin de rester dans le calme dans la présence du Père. Nous en avons besoin aussi ! Nous n'avons pas besoin de remplir notre calendrier avec une centaine d'activités pour nous maintenir. Nous ne trouverons pas la force dans les activités mais seulement dans le calme et la confiance en Dieu. C’est au moment où notre cœur est paisible et rempli de confiance que le Seigneur peut être entendu par ce canal.

En retournant à Esaïe au verset 16 nous trouvons la réponse du peuple devant la complainte de Dieu pour le retour, le repos, la quiétude et la confiance, et la réponse respective du Seigneur :

Esaïe 30 : 16-17  "Vous avez dit: “Non, nous prendrons la course à cheval!" – C’est pourquoi vous fuirez à la course! - Nous monterons des coursiers légers ! – C’est pourquoi ceux qui vous poursuivront seront légers. Mille fuiront à la menace d'un seul, Et, à la menace de cinq, vous fuirez, jusqu'à ce que vous restiez comme un signal au sommet d'une montagne et comme un étendard sur une colline"

Ces gens avaient leurs plans sur comment se débrouiller. Vous pouvez avoir les vôtres. Vous pouvez aussi dire "Non, pour ....”. Vous pouvez essayer de travailler durement et de vous prendre en charge toute la journée. Vous rendez-vous compte du prix ? Faiblesse, peur, anxiété, échec. Plus vous avez confiance dans vos "chevaux moteur", plus vous deviendrez faible et sec. La seule façon de gagner la force et la vie et le repos est de se reposer dans le Seigneur. Etre tranquille et confiant en Lui. De ne s’inquiéter de rien et de se décharger de tous ses soucis sur Lui. C'est le SEUL moyen !     

Pour aller plus loin sur ce sujet, regardons maintenant ce qui est dit en Jérémie 6 : 16-17. Sur un ton similaire à Esaïe, Jérémie 6 : 16-17 nous dit: "Ainsi parle l’Éternel: Placez-vous sur les chemins, regardez et demandez quels sont les anciens sentiers, quelle est la bonne voie et marchez-y ; et vous trouverez le repos pour vos âmes. Mais ils répondent : Nous n'y marcherons pas. J'ai mis près de vous des sentinelles : Soyez attentifs au son de la trompette ! Mais ils répondent: Nous n'y serons pas attentifs."

"Les anciens sentiers”. Retourner aux ANCIENS SENTIERS. Marcher dans les anciens sentiers droits et vous trouverez le repos, dit notre Dieu. Retour, Repos, Quiétude et Confiance en Dieu. Entrez aujourd'hui dans le club RRQC. Jésus est le Guide et Il vous donnera REPOS et paix. Vous y inscrire ne coûte rien, sauf d’abandonner vos soucis ! Vous devez tous vous en décharger sur Dieu et la paix vous sera donnée. Que préférez-vous : Les affaires et la distraction ou le repos et la paix ? La sécheresse et la faiblesse ou la prospérité et la force ? La mort ou la vie ? C’est réellement si critique. La question du repos dans le Seigneur est en effet un combat spirituel ! Une bataille entre la prospérité et la sécheresse. Comme le Psaumes 37 : 7 nous le dit encore : 

"GARDE LE SILENCE DEVANT L’ETERNEL, ET ESPÈRE EN LUI"

Attendons patiemment le Seigneur et reposons-nous en Lui ! Ne laissons JAMAIS se lever dans notre jardin une semence étrangère  qui viendrait infecter notre arbre de stérilité.

Avec tout mon amour,

La Présidente




Car un enfant nous est né, un fils nous est donné,
 Et la domination reposera sur son épaule;
On l'appellera Admirable, Conseiller, 
Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix.  
(Esaïe 9 : 6)




 « … Christ en vous l’espérance de la gloire »   Colossiens 1 : 27

Décembre 2020

Nous vivons des temps troublés et difficiles mais comme dans toutes les circonstances de la vie,  notre façon d’aborder une situation en change littéralement la perspective et aussi la façon dont on la vit. Nous réalisons par exemple qu’avec le confinement, nos méthodes traditionnelles d’évangélisation ne sont guère adaptées.  Alors que l’angoisse et la crainte du lendemain se développent autour de nous, c’est l’occasion de faire connaître au monde l'espérance qu'apporte la révélation de Jésus-Christ. Il est donc important de revoir nos moyens d'action pour agir différemment et apporter  aux autres le message de vie que le Seigneur nous a donné pour le faire connaître au monde.  Ainsi, l'adaptation à la crise sanitaire nous a conduit à expérimenter de nouvelles façons de fonctionner pour évangéliser, revitaliser l'Eglise et transformer notre société .

Les Ecritures déclarent que Christ est notre paix mais aussi qu’Il est notre espérance. En effet, Dieu nous a prouvé Son Amour en nous donnant Son Fils. Pourquoi donc laisser notre entourage sombrer dans le découragement et le désespoir ? Âmes agitées et cœurs troublés peuvent trouver un parfait repos et un parfait contentement en s’appuyant sur les paroles qui sortent de la bouche de Dieu. C’est dans le calme et la tranquillité que sera notre force et la confiance en la fidélité de notre Dieu sera notre paix. Son désir, c'est que le monde reçoive cette paix !

Cette période anxiogène peut être mise à profit pour construire un élan positif et plein d'espérance. Il est bon en effet d’aborder sereinement cette période aux circonstances exceptionnelles pour libérer et répandre l'amour et la paix de Dieu qui habitent en chacun de nous.  Le Saint-Esprit agit dans nos cœurs et nous pousse à rappeler à tous ce que Jésus a fait pour nous, nous transformant en pierres vivantes que Dieu utilise pour construire Sa demeure sur la terre. Ainsi, nous pouvons par exemple utiliser des mots affectueux et intentionnels pour incarner l’amour du Christ en nous à quelqu’un qui ne connaît pas encore le Seigneur !

Dans ces moments où l’économie est au point mort, où les mécontents élèvent la voix, où les disputes s’intensifient, où les masses débattent, et où personne n’écoute, il y a de la puissance dans une réponse douce, il y a de la force dans un cœur sensible, il y a de la grâce dans une réponse mesurée, il y a de la compassion dans une réponse aimante.

Il n’y a qu’un seul ennemi, c’est l’ennemi de nos âmes dont la mission est de nous faire du mal. Il ne vient que pour dérober, égorger et détruire. Mais, Jésus est venu pour que ses brebis aient la vie, et la vie en abondance. (Jean 10 :10). Le monde doit entendre cela et le Saint-Esprit est là pour nous aider à le lui faire comprendre. (Romains 10 : 14) .

Il est bon d'expliquer que l'ennemi n’est pas celui qui est différent de nous, pas celui qui est en désaccord avec nous, pas celui qui nous manque de respect, pas celui qui est de l’autre côté de la barrière. Le seul véritable ennemi a été vaincu par celui qui a été méprisé et rejeté, mal jugé et abandonné, condamné et maltraité : Jésus, le fils de Dieu. Il a gagné non pas en parlant plus fort, en agissant avec plus de force, en proférant de plus grandes menaces, en prononçant des mots astucieux, en ripostant de façon cinglante, mais par un sacrifice. Le sacrifice de sa mort à la croix pour sauver l'humanité c'est à dire chacun de nous !

La bataille ultime a été remportée par quelqu’un de doux, humble, aimant, serviable. Il a fait taire l’ennemi, non pas en étant plus grand et plus fort, mais en donnant sa vie, parce qu’il a aimé ses ennemis.

Dieu est de notre côté; Il nous a équipé(e) pour résister à ses attaques : "Prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin." (Éphésiens 6 :16.)

Être délivré du mal, ce n’est pas ne plus avoir de problèmes mais c’est recevoir du Seigneur la capacité de vivre chacune de ces situations négatives en manifestant l’amour de Dieu qui nous anime.

Aujourd'hui, en dépit des circonstances difficiles qui sont là,  je vous encourage à agir et  à faire  ceci avec foi :

Témoignez publiquement la vie de Jésus-Christ en vous (Jean 3 : 16).

Glorifiez Jésus pour sa victoire sur le diable et ses méfaits négatifs.

Confessez que vous êtes délivré(e) de tout mal, comme le roi David dans le Psaume 23 : 4 : "Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi..."

Proclamez que "celui qui est en vous, est plus grand que celui qui est dans le monde." (1 Jean 4 : 4.) Satan n'a aucun droit sur votre vie.

Remerciez Dieu pour sa paix et sa victoire.

Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir: Christ en vous, l'espérance de la gloire....Ne laissons donc aucune inquiétude venir charger nos cœurs et nous remplir d’effroi. Au contraire, nourrissons une confiance sans faille en notre Sauveur. Ainsi, nous pourrons découvrir le véritable repos et la véritable paix que seul le Fils de Dieu peut nous communiquer!

Je vous encourage à garder la Parole de Dieu en vous pour pouvoir résister aux épreuves et difficultés qui nous environnent et à avoir la stratégie pour la répandre largement autour de vous.

Que ce jour soit pour vous un jour de victoire…!

La présidente








ALIGNE  AVEC  LE  CIEL

Novembre 2020


John Wesley a dit un jour «Soyez en feu pour Dieu, et les gens viendront vous voir brûler !» 

À la question : «Sommes-nous en feu pour Dieu ?» , l’hésitation est la pire des réponses !
Certes, Dieu nous aime, mais Il refuse la tiédeur de ceux et celles qui se disent être tout entiers à Lui ! Lorsque nous sommes alignés avec le Ciel, nous n’avons pas à nous poser ce genre de questions. C’est une joie immense pour moi de pouvoir vous dire cela et j’espère surtout  vous encourager à le vivre vraiment !

 Nous avons une dette envers ceux et celles qui nous entourent  et nous soutiennent : nous leur devons d’avoir le plus souvent possible  des face-à-face avec Dieu. Avoir un face-à-face avec Dieu, c’est s’offrir une opportunité d’aligner son propre cœur avec le Sien. Vivre selon les battements de Son cœur est possible, mais cela exige que l’on accepte d’abandonner tout ce qui fait obstacle à cette intimité ! 

Je vous encourage à découvrir ce que dit Mathieu GATET dans son livre " Aligné avec le ciel".  Ce livre est un livre profond, prolifique et prophétique. Profond, parce que les réflexions et remarques partagées nous poussent à méditer et réfléchir sérieusement, sans laisser leur simplicité apparente nous berner. Prolifique, parce que les vérités qu’il contient, si elles sont appliquées, contribueront à la production de fruits en abondance. Et prophétique, parce que les révélations qu’elles libèrent dans nos cœurs révèlent ce que Dieu veut faire en nous et au travers de nous ! 

Quand je m’aligne avec le Ciel, mes prières et ma vie changent. Lorsque je suis ancré en Lui, que je choisis de laisser Christ régner dans ma vie, que mon cœur se synchronise avec le Sien, les prières que je fais, les directions que je prends ne sont en fait que l’expression de Sa Présence en moi. Ainsi, ce que je demande m’est accordé.

Il est temps de « S’aligner avec le Ciel » afin que la vie de Dieu soit relâchée partout en nous et autour de nous! Ne laissez pas votre passé, vos douleurs, vos craintes ou vos doutes vous empêcher de vivre ce que Dieu a pour vous !

Nous sommes dans une saison cruciale, où «avancer sur nos genoux», nous assure de garder nos cœurs alignés avec le Sien. Trop de Chrétiens  attendent d’aller au Ciel, alors que le Saint Esprit veut amener le Ciel sur la terre. Et c’est vous qu’Il a choisi pour le faire ! Préparez-vous à changer votre perception et à vous recentrer sur ce qui est vraiment important pour Dieu ! 

Le temps est venu d'obéir et de mettre en pratique !  Dieu va libérer un feu nouveau dans le cœur de milliers de gens ; il va oindre notre intelligence afin qu’elle soit en phase avec ses intentions :  les intentions de Dieu ! 

Comme le dit haut et fort le Pasteur Bruno Picard  du Mouvement Extravagance, Soyez prêts(es),  pour une saison de transformation. Dieu vous attend !

  La Présidente









Allez de l'avant !
Octobre 2020


“Il répondit : Lorsque l'enfant vivait encore, je jeûnais et je pleurais, car je disais : Qui sait si l'Éternel n'aura pas pitié de moi et si l'enfant ne vivra pas ? Maintenant qu'il est mort, pourquoi jeûnerais-je ? Puis-je le faire revenir ? J'irai vers lui, mais il ne reviendra pas vers moi.” 2 Samuel 12 : 22-23

Lorsque les choses se déroulent mal dans votre vie, vous avez deux choix : celui de rester vaincu, déprimé et de baisser les bras. Ou celui de rebondir et d'aller de l'avant.

Levez-vous, lavez votre visage, séchez vos larmes...

David choisit de rebondir malgré la mort de son fils. Les serviteurs de David étaient confus par son comportement. A l’époque, lorsque quelqu’un décédait, la coutume était de jeûner et de se coucher dans la poussière, mais David décida de jeûner alors que son fils était encore en vie. Et lorsque ce dernier mourut, David comprit que jeûner ne pourrait effacer ce qui avait été fait. Il mit fin à son jeûne, se lava, changea de vêtements, mangea et alla réconforter son épouse.

Lorsque les choses prennent une mauvaise tournure dans votre vie, choisissez la bonne attitude ! Rester abattu et déprimé vous apportera peut être de la compassion de la part d’autrui, mais cela ne vous aidera pas à vous relever et à avancer vers le plan que Dieu a prévu pour vous. Réagissez différemment, faites preuve de résilience et rebondissez !

Une action à mettre en oeuvre dès aujourd’hui

Vous pouvez rebondir ! Commencez par poser quelques actes concrets aussi bien dans le domaine naturel (ici bas) que dans le domaine spirituel, comme David le fit. Levez-vous, lavez votre visage, séchez vos larmes et mangez un bon repas. Ensuite, déclarez audacieusement que “vous êtes en train de rebondir et d’aller de l’avant”.

Keith Butler









L’esprit d’adoption

Septembre 2020


« Car tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Et vous n'avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte; mais vous avez reçu un Esprit d'adoption, par lequel nous crions : Abba! Père ! » (Romains 8:14–15)

Nous avons reçu l’esprit d’adoption, et par lui nous crions : « Abba, père » 

Abba est le terme araméen ou hébreu communément utilisé pour « papa ». En Israël, un petit enfant appelle son père « Abba ». Et du fait que nous avons reçu l’esprit d’adoption, nous avons le droit de nous adresser à Dieu en tant qu’Abba. Père. Papa.

Paul nous dit que nous avons deux options. Nous pouvons être conduits par l’esprit de Dieu ou par un esprit de servitude. Ce dernier nous rend craintif du châtiment, l’esprit d’adoption nous conduit en tant qu’enfants de Dieu.

Le terme grec traduit par fils indique un « fils mûr ». Lorsque vous naissez de nouveau de l’Esprit de Dieu, vous devenez un enfant. Mais au fur et à mesure que vous êtes conduits, vous devenez un fils ou une fille mature. Le chemin de la maturité c’est d’être guidé par le Saint-Esprit, délié de tout esprit de servitude. Comme l’écrit Paul en Galates 5 :18 : « Si vous êtes conduits par l'Esprit, vous n'êtes point sous la loi ».

Pour devenir un fils ou une fille mature de Dieu, il vous faut être conduits par le Saint-Esprit. Mais, souvenez-vous que si c’est le cas, vous n’êtes plus sous la loi. C’est notre liberté, non pas pour faire le mal mais pour aimer. Notre motivation pour servir Jésus est l’amour, le moteur le plus puissant du monde. Il agit même là où la crainte n’a pas de prise. C’est à cela que Dieu nous amène. C’est ce qui fait de nous des fils ou des filles matures de Dieu. C’est le résultat d’être libéré de la loi.

Soyons reconnaissant et dites-lui « Merci Père de ce que je suis ton enfant. Je proclame que je ne suis plus lié par un esprit de servitude. J’ai reçu l’esprit d’adoption. J’ai reçu l’esprit de fils ou de fille et par lui, je crie «Abba, père». Amen. »

tiré du livre 'Proclamer la parole de Dieu' 
Derek Prince









DIEU EST UN MERVEILLEUX REFUGE…

Août 2020


C’est une réalité à laquelle nous sommes tous confrontés aujourd’hui. Nous l'entendons partout ;  dans les actualités et journaux télévisés nationales et internationales : Il y a un virus, appelé COVID 19 qui paralyse le monde entier. La crise sanitaire et les conséquences économiques  qui en découlent ont plongé des millions de personnes dans le désarroi. Bien des aspects du quotidien sont chamboulés, bien des habitudes sont remises en cause. Une période de grande insécurité s’installe ; elle engendre la peur : peur de manquer, peur de perdre son travail, peur de mourir…

Face à une menace incompréhensible comme ce fléau, il est normal et même salutaire de s'arrêter pour évaluer la situation, prendre le temps de se remettre en question pour bien réagir. Notre foi chrétienne nous appelle à nous tourner vers Dieu, vers celui qui nous appelle à lui faire entièrement confiance au milieu de la tempête.

Ces versets du Psaumes 46 : 1 -7 nous aident et nous insprirent. Ils nous disent : « Dieu est pour nous un refuge et un appui, Un secours qui ne manque jamais dans la détresse. C’est pourquoi nous sommes sans crainte quand la terre est bouleversée, quand les montagnes chancellent au cœur des mers, quand les flots de la mer mugissent, écument, Se soulèvent jusqu’à faire trembler les montagnes. L’Éternel est un fleuve dont les courants réjouissent la cité de Dieu, Le sanctuaire des demeures du Très-Haut. Dieu est au milieu d’elle : elle n’est point ébranlée; Dieu la secourt dès l’aube du matin.  Des nations s’agitent, des royaumes s’ébranlent; Il fait entendre sa voix: la terre se fond d’épouvante. L’Eternel des armées est avec nous, le Dieu de Jacob est pour nous une haute retraite. »

Remercions le Seigneur pour ces paroles tellement encourageantes. Elles sont appropriées et de circonstance.

La Bible est remplie de témoignages qui nous montrent l'amour de Dieu et nous aident à tenir ferme dans les épreuves diverses. Sa parole est vérité et, sous l'action du Saint Esprit, elle nous dévoile Dieu et son amour à travers Jésus notre Sauveur. Nous y voyons particulièrement combien Dieu prend soin de ses enfants. Ainsi, David a souvent expérimenté le secours de Dieu dans sa vie, les prophètes, les apôtres... tous ont su placer leur confiance en Dieu qui, en retour, leur a donné le secours et la protection tout au long de leur vie. Dans le livre d'Ézéchiel 34:22 nous pouvons lire « Je porterai secours à mes brebis, afin qu'elles ne soient plus au pillage, et je jugerai entre brebis et brebis ».

Et ici encore, à travers ce psaume 46. Au milieu d’un monde troublé et angoissé où, plus que jamais, tout est incertitude, n’est-ce pas consolant de savoir que nous sommes entre les mains d’un Dieu qui est notre refuge, notre protection, notre forteresse qui nous préserve au milieu de la tempête ! Dieu est inébranlable ; C’est pourquoi nous sommes sans crainte quand la terre est bouleversée. L’espérance demeure en Dieu. Quand tout est bouleversé et que la détresse envahit notre âme, Dieu nous met à l'abri dans l’attente que tout se rétablisse ; Il nous donne Sa paix. La paix se trouve dans les mains de l’Éternel. Un Père qui réconforte et fortifie ; c’est ce que l’Éternel produit lorsqu’on recherche en Lui un refuge. Cependant, ne nous y trompons pas ; nous devons comprendre que Dieu notre Père bien-aimé ne nous gâte pas lorsqu’il nous protège. Son objectif, lorsqu’il le fait, est de nous qualifier, de nous fortifier et de nous restaurer afin que nous puissions revenir à la vie « comme  aux beaux jours »,  et faire face à nos responsabilités et aux défis à relever.

Quand Ézéchias a entendu les paroles menaçantes des Assyriens, le prophète Ésaïe dit au roi Ézéchias: « Voici ce que dit l’Éternel : Ne te laisse pas effrayer par les paroles que tu as entendues et par lesquelles les serviteurs du roi d’Assyrie m’ont insulté. » (2 Rois 19 : 6).

De même, ne nous laissons pas troubler par les bouleversements et les difficultés qui sont là aujourd'hui ; par toutes les réflexions et commentaires qu'ils suscitent. Le psalmiste, mettant sa confiance en Dieu, a déclaré : « C’est pourquoi nous sommes sans crainte », même si tout s’est avéré être une catastrophe terrible avec des tremblements de terre, des montagnes se jetant à la mer provoquant des raz-de-marée comme il est décrit aux versets 2 et 3. Déclarons-le aussi avec foi, et soyons réconfortés par ces paroles .

Dieu est « toujours présent dans la détresse », c’est-à-dire que les circonstances de la vie peuvent nous être défavorables, mais Dieu ne manquera jamais de nous dispenser de sa faveur, car elle est entièrement liée à son alliance éternelle.

Je voudrais vraiment vous encourager à garder dans votre cœur l'assurance que Dieu est un rocher sûr sur lequel on peut s'appuyer mais aussi s'ancrer sachant qu'il nous garde sous sa protection et qu'il nous apportera toujours son secours en son temps. Même si cela vous semble long, son temps n'est pas le nôtre, mais il est certain. Au moment où vous ne vous y attendrez pas, lorsque vous aurez renoncé à vouloir vous en sortir par vous-même ou par l'aide humaine, lorsque humblement vous déposerez tout à ses pieds, il agira avec puissance. N'en doutez pas mes bien -aimés !

Oui, le Seigneur nous a sauvés en donnant sa vie pour nous sur la croix du calvaire et nous sommes libres en lui, nous avons la vie éternelle en lui. Il nous invite à demeurer à l’abri de ses ailes, c’est-à-dire à venir dans la demeure secrète du Très-haut, dans son intimité.

C’est là qu’il nous attend, dans son sanctuaire, tout près de son cœur pour nous faire bénéficier de Sa protection, pour qu'Il puisse nous avertir, nous guider et nous protéger des dangers, nous parler, nous envoyer son secours et Ses anges. Le Seigneur nous invite à avoir une relation d'intimité forte avec lui, qui se cultive par une véritable vie de prière et une lecture quotidienne de Sa Parole.

Oui Seigneur,  Ta parole est une lampe à mes pieds, et une lumière sur mon sentier. (Psaumes 119 : 105). Nous te faisons confiance  pour être notre Guide, notre Gardien, notre Protecteur, notre Pourvoyeur et notre Guérisseur ! Amen! 

Avec amour

La Présidente









C'est le temps pour changer le monde !

         (Juillet 2020)


 Je regarde ce que Dieu est en train de faire et je crois vraiment que Dieu est en train de lever une armée pour bénir le monde entier et, dans les prochaines années, nous allons voir beaucoup de jeunes se lever avec la puissance de Dieu pour changer le monde.

Aujourd’hui, plus que jamais, nous avons besoin de leaders qui sont capables de changer notre monde, notre réalité, dans le nom de Jésus. Le premier pas du changement est que, malgré les conditions difficiles, nous soyons de ceux qui croient en ce changement. Nous avons été créés pour établir les plans de Dieu. Nous ne devons pas avoir peur des mots : nous avons été créés pour gagner et triompher avec Christ… Dieu est de notre côté et il est créatif !

Il y a dans la Bible beaucoup de minorités qui ont changé le monde. Dans le livre des Actes des apôtres, les gens ont réalisé qu’ils étaient particuliers et placés par Dieu juste à ce moment- là pour changer la réalité du monde. Je crois que Dieu va nous surprendre dans ses projets. Une poignée de gens va changer l’histoire ! (Actes 1 : 7-8).

Cette petite poignée de gens a reçu cette puissance et ils n’ont plus été pareils. Ils ont bouleversé le monde entier. Ils n’ont pas été épaulés par le gouvernement de l’époque, ils ont été torturés et persécutés, mais si on en tuait un, dix se convertissaient ! Rien ne pouvait arrêter la puissance de l’évangile. La prédication de l’évangile a supprimé l’esclavage, l’infanticide… Des changements se sont produits par la prédication de l’évangile. Notre mission aujourd’hui est de changer et de transformer par la puissance du Saint Esprit cette société en perdition. Toi et moi qui avons reçu la puissance du Saint-Esprit, nous sommes capables de changer notre monde. Nous pouvons nous aussi devenir des acteurs de ce changement !

Dans les Actes, rien ne pouvait arrêter ces gens, ni la persécution, ni les lions dans les arènes, ni les combats contre les soldats. Ils étaient conscients de vivre un moment exceptionnel, de vivre le temps de Dieu ! 300 ans après Jésus Christ, il y avait 10 millions de chrétiens qui possédaient la puissance du Saint-Esprit, la passion de Dieu.

Le Saint-Esprit  est là aujourd'hui pour agir avec puissance dans l'église, Il habite dans chaque croyant. « Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous. » (Romains 8 :11) 

Nous sommes dans cette attente que l’église se lève avec une passion indescriptible pour les gens qui se perdent, nos amis, nos villes, notre pays, les nations… La France doit devenir "terre de Dieu et de Bénédiction" ! Je le crois ! 

Veux-tu être un champion pour Dieu ? Dieu compte sur toi ! Avec toi, il fera des changements, des miracles, car  c'est lui,  le  Dieu qui t’a appelé et il n’a pas honte de toi. Il va épauler ta foi !

Nous nous mobilisons pour cela !

La Présidente










Nous vivons  un temps particulier !

Mars 2020

Psaumes 91 :1-16

J’ai eu à cœur de vous écrire aujourd'hui pour vous encourager et vous réconforter pendant cette période troublée par le coronavirus. Nous sommes tenus au confinement en raison de l’épidémie de Covid-19, mais cela ne nous empéche pas d'être en communion  avec Notre Seigneur et en  unité d'esprit les uns les autres.

Bien qu'il y ait du chaos dans le monde, nous, disciples du Christ, marchons en parfaite paix. Nous savons que notre protection est dans le Seigneur Jésus et dans sa parole. Il est dit au psaumes 91 : 3-6  "Car c'est lui qui te délivre du filet de l'oiseleur, De la peste et de ses ravages.  Il te couvrira de ses plumes, et tu trouveras un refuge sous ses ailes; Sa fidélité est un bouclier et une cuirasse.  Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit, Ni la flèche qui vole de jour,   ni la peste qui marche dans les ténèbres, Ni la contagion qui frappe en plein midi".

Bien que nous  ne sommes pas envahis par la peur, nous avançons en restant dans l'obéissance à notre gouvernement, avec sagesse et respect des mesures qui sont prises. C’est pourquoi nos sorties, nos voyages en France et à l'étranger, nos réunions et rencontres en église sont annulés.

Dans ce désir de maintenir l'unité, et sachant que ce problème de santé affecte pratiquement tous les pays, nous voulons par dessus tout maintenir notre relation avec le Seigneur et vivre plus étroitement encore notre communion fraternelle.

C’est  l’occasion de prendre soin les uns des autres ; en effet, beaucoup se sentiront encore plus seuls car ils ne pourront pas effectuer leurs déplacements habituels ni être visités par leurs proches. Pensez à eux : de simples appels téléphoniques leur feront le plus grand bien et aideront ,  par ce moyen à rester connectés. Invitez-les à passer du temps avec le Seigneur dans la louange et la méditation de la parole de Dieu. Au besoin priez avec eux  si vous en ressentez le besoin.
La communion dans l’unité  est une arme que Dieu nous a donnée. Je vous recommande fortement de l’entretenir et de la vivre concrètement entre frères et sœurs. Le diviseur n’aura pas gain de cause !

Nous croyons que Dieu est aux commandes et n'est pas pris au dépourvu par ce virus ou par tout ce qui se passe dans le monde.

Gardez un visage optimiste. Lorsque vous avez l’occasion de vous déplacer dans le cadre des mesures dérogatoires autorisées, souvenez-vous que les gens regardent comment vous, en tant que porteurs de la Présence de Dieu, réagissez. Sa paix, rayonnant à travers vous, changera agréablement l'atmosphère où que vous alliez. Soyez prévoyants, reflétez Sa grâce.

 Je vous encourage à vous souvenir que Dieu a placé chacun de nous dans la communauté avec un grand objectif. Il nous a positionnés spirituellement et géographiquement. Il nous a donné le pouvoir de verrouiller et déverrouiller. Il a préparé un peuple pour ce temps et nous sommes ce peuple. C'est le moment de le faire ressortir et d’exister dans tout ce qu'Il a placé en nous alors que nous naviguons dans cet événement mondial actuel. Nous sommes nés pour un moment comme celui-ci !


En Christ, nous sommes des guerriers, des champions et des vainqueurs!


Amour et bénédictions,

La Présidente






Si on ne regarde pas l’horloge de Dieu, on ne sait pas quelle heure il est !


Nous constatons bien souvent que pour des chrétiens, Israël est un sujet tabou. Même dans les églises il y a un manque de connaissance sur les sujets portant sur Israël et sa relation avec l'église.

Il semble qu'on peut vivre sans aimer Israël comme certains vivent sans aimer Dieu… Mais est-ce vraiment vivre ? Une personne disait qu’un chrétien né de nouveau ne peut pas détester Israël car l’amour pour le peuple Juif est une chose que l’on reçoit automatiquement lorsqu’on se donne au Seigneur. Je dirai pour ma part que ce n'est pas forcément vrai. 

 Il faut avouer cependant, que  la vaste majorité des chrétiens aujourd’hui estiment que si on « aime Israël » (en tant que pays) cela veut dire qu’on est d’accord avec tout ce que fait ce pays… Ce qui est loin d’être le cas (c’est la même chose avec tous les pays du monde).  Il faut « aimer » Israël dans une optique biblique et non politique !  

Il est évident que les chrétiens du 21ème siècle ne prennent plus le temps de lire la Bible comme les chrétiens du 20e siècle et d'avant. Et c’est certainement une des raisons pour lesquelles il y a un tel manque de connaissance (non seulement sur Israël mais aussi sur d’autres sujets). Les chrétiens qui ont vécu la renaissance de l’état d’Israël en 1948 et la réunification de Jérusalem en 1967 ont pu faire le lien avec ce qu’ils avaient lu dans la Bible et s’en sont réjouis !

La jeune génération a besoin de connaissance afin d'être éclairée sur ce sujet. Il  manque quelque chose au « Plein Evangile » 

Pour le jeune chrétien, le sujet d’Israël est directement lié au conflit Palestino-israélien car il ne base pas son opinion sur sa Bible mais sur ce qu’en disent les journalistes ou les autres jeunes. Rares sont les jeunes (mais il y en a !) qui ont pris la peine de lire leur Bible et d’écouter un autre discours que la propagande anti-israélienne avec laquelle on nous abreuve tous les jours… L’urgence c’est que « Israël est l’horloge de Dieu » mais que si on ne regarde plus cette horloge (dans une optique biblique et eschatologique), on ne saura pas quelle heure il est, et on risque de rater le rendez-vous de Dieu. Si on dit annoncer « Tout l’Evangile » alors il faut enseigner la place prioritaire d’Israël (en tant que peuple et en tant que pays) dans nos églises. Le Nouveau Testament expose clairement cette dimension, mais il faut avoir le courage d’aborder ce sujet… La plupart des « écoles bibliques » n’osent pas non plus aborder ce sujet, et donc les jeunes qui seront les pasteurs de demain seront ignorants et incapables d’enseigner à ce propos.

Le chapitre 11 de l'épitre aux Romains peut nous aider dans la compréhension du plan de Dieu pour Israël :

Soyons reconnaissants aux Juifs pour le salut ! Les chapitres 9, 10 et 11 de Romains exposent clairement le rôle d’Israël dans le plan de Dieu. Romains 11 est un chapitre qui est très rarement abordé dans l'Eglise… Et pourtant ce chapitre est très clair et très bien rédigé. Paul utilise un langage simple et accessible à tout le monde en utilisant même une illustration pour nous faire comprendre que les non-Juifs sont en fait comme des branches d’un olivier « sauvage » qui ont été greffées sur l’olivier « franc » (le peuple d’Israël dont Jésus faisait partie) que Dieu a choisi pour se révéler au monde ! Comme le disait Jésus (Jean 4 : 22) « Le salut vient des Juifs ». Quelle devrait donc être notre attitude envers ce peuple sinon une attitude de reconnaissance, d’amour, de compassion, de soutien et d’intercession !

Je veux encore dénoncer la Théologie de la substitution, car cette notion selon laquelle l’Eglise aurait « remplacé » Israël ne se trouve nulle part dans la Bible. Et c’est la conséquence de l’orgueil de l’Eglise qui, dès les premiers temps, a voulu se montrer supérieure, plus importante que le peuple Juif. Et pourtant l’Apôtre Paul mettait justement les non-Juifs en garde par rapport à leur attitude envers les Juifs : « ne te vante pas aux dépens de ces branches (les Juifs)… » "ne te glorifie pas aux dépens de ces branches. Si tu te glorifies, sache que ce n'est pas toi qui portes la racine, mais que c'est la racine qui te porte" (Romains 11 :18).  Malheureusement, on voit clairement cette vantardise spirituelle chez la plupart des chrétiens. Il existe une forme de dédain qui fait que certains chrétiens en sont arrivés à répéter et même propager, des stéréotypes antisémites qui ont eu pour conséquence la persécution des Juifs : « Ils sont déicides, ils sont avares, ils ont la nuque raide, ils sont les ennemis de l’Evangile, ils complotent pour prendre le pouvoir mondial, etc » 

Soyons vigilants. Aujourd'hui encore, l'esprit d'Haman trouve  une pleine expression de son intention diabolique : la destruction d'Israël et du peuple juif.  Les Juifs continuent toujours de faire face à la haine et la jalousie. Plus que jamais, le vieil antisémitisme européen et même au-delà, s’est transformé en antisionisme qui encourage la haine d’Israël.

Nous devons nous lever  pour soutenir Israël et prier pour le peuple juif ! Il faut savoir que le tout premier sioniste, selon la Bible, c’est Dieu Lui-même car Il encourage le « retour à Sion » bien des fois ! En réalité, la renaissance de l’état d’Israël est due, en grande partie, à des chrétiens « sionistes » tels qu’Henri Dunant (fondateur de la Croix-Rouge) ou Lord Arthur Balfour (Premier-Ministre britannique)....

 A ce propos,  visitons ci-dessous  un tout nouveau musée qui présente ces « amis de Sion » à Jérusalem ! 

La Présidente



Situé au cœur de Jérusalem, le Musée des "Amis de Sion" apporte au monde des histoires d'amour et d'héroïsme.

Les visiteurs entrent dans un tout nouveau monde, où ils rencontrent des personnalités bibliques, des universitaires, des hommes d'affaires et des responsables militaires qui, par leur foi, ont forgé un lien éternel entre les peuples juif et chrétien. 

Faites la visite virtuelle en 3D 






Ouvrons les oreilles de notre cœur


Apocalypse 1:3 nous dit « Heureux celui qui lit et ceux entendent les paroles de la prophétie, et qui gardent les choses qui y sont écrites ! Car le temps est proche ». 


Jésus a dit à ses disciples, et Il le dit aussi à chacun de nous, croyants : « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole » (Jean 14 : 23). 

« Garder la Parole de Dieu », c’est d’abord la lire avec sérieux, en s’appliquant à la comprendre. Mais c’est aussi conformer notre vie à son message. La Parole doit demeurer en nous, nous dit Jésus, et nous devons demeurer en elle. Nos pensées doivent trouver leur inspiration en elle. La Parole de Dieu a la puissance de nous transformer moralement, de nous aider à porter du fruit, c’est-à-dire à faire du bien selon Dieu. 

Lorsque nous demeurons dans la parole de Dieu, elle fortifie notre foi, stimule notre action, touche un point à corriger. En la méditant et en réfléchissant à ce qu’elle implique dans notre vie, nous nous laissons transformer par elle ;  le Saint Esprit nous dirige  pour faire les bons choix, et nous donne  la victoire et la paix.

Ce que le Seigneur désire par dessus tout, c'est venir à nous et faire sa demeure en nous.  Ne soyons par rebelles comme le fut le peuple d'Israël. Esaie 6:9 « Il dit alors : Va, et dis à ce peuple, vous entendrez, et vous ne comprendrez point ; vous verrez, et vous ne saisirez point », nous lisons également dans le livre des Actes 28:26-27 «Car le cœur de ce peuple est devenu insensible ; ils ont endurci leurs oreilles, et ils ont fermé leurs yeux, de peur qu'ils ne voient de leurs yeux, qu'ils n'entendent de leurs oreilles, qu'ils ne comprennent de leur cœur, qu'ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse ». Jésus lorsqu'il parlait utilisait souvent les paraboles pour que ces paroles prophétiques d'Esaie s'accomplissent. Alors ne fermons pas les oreilles de notre cœur.  

« Mon oreille avait entendu parler de toi »  nous pouvons entendre la parole de Dieu mais ne pas la garder, ne pas la graver dans nos cœurs et nos âmes. Ce que Dieu attend de nous c'est que les « oreilles de nos cœurs » soient toutes ouvertes à son écoute afin que le Saint Esprit puisse nous enseigner et nous guider jour après jour. C'est alors que nos yeux, notre regard spirituel sera en capacité de comprendre et mettre en pratique ce que le Seigneur aura pu déposer en nous par le Saint Esprit. Lorsque Job dit « mais maintenant mon œil t'a vu » il parle de son regard spirituel, de sa compréhension de la parole. Et il s'est humilié devant Dieu, lui a demandé pardon et alors, son œil physique à vu la gloire de Dieu, car l'Éternel lui a donné cent fois plus que ce qu'il avait auparavant. Apocalypse 1:3 nous dit « Heureux celui qui lit et ceux entendent les paroles de la prophétie, et qui gardent les choses qui y sont écrites ! Car le temps est proche »

Gardons gravé en nous la parole de vie, laissons le Seigneur travailler en nous et nous ouvrir le cœur, les oreilles et les yeux afin que nous puissions le servir avec vérité et que notre témoignage puisse être le reflet de celui qui vit en nous. Prenez à nouveau plaisir à entendre la parole qui nous est transmise par l'intermédiaire des pasteurs, des missionnaires, des hommes et femmes de Dieu, car cette nourriture spirituelle est indispensable à la bonne santé de notre vie spirituelle et physique.

 J'aimerais vous rappeler un passage tiré de Luc 24 :16  « (16) Mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître. et plus loin, au verset  31[...](31) Alors leurs yeux s'ouvrirent, et ils le reconnurent ; mais il disparut de devant eux ». Ces deux disciples qui pourtant connaissaient et suivaient le Seigneur étaient si préoccupés par leur tristesse, leur état qu'ils ne s'étaient même pas aperçus que Jésus marchait tout le long du chemin avec eux. Il a fallu que le Seigneur ouvre les yeux de leur cœur pour qu'enfin ils comprennent.

Alors comme la fleur s'ouvre lorsque le soleil illumine le jour, ouvrons nous tout entier à la lumière du Seigneur afin de porter en nous sa puissance de vie et pour que tous nos sens spirituels soient éveillés, attentifs et actifs pour la gloire de notre Dieu. Esaïe 32:3 « Les yeux de ceux qui voient ne seront plus bouchés, et les oreilles de ceux qui entendent seront attentives », c'est en devenant une nouvelle créature en Christ que nous sommes passés de l'état de sourd et aveugle à l'état d'une personne en pleine capacité de tous ses sens spirituels. Des personnes rayonnantes, pleines d'espérance, de joie, attentives et à l'écoute de la parole, voilà ce que nous devons être lorsque nous portons en nous la parole de vie, la parole faite chaire, Jésus notre Sauveur. 

 Et comme le dit Ephésiens 1:18 « Et qu'il illumine les yeux de votre cœur, pour que sachiez quelle est l'espérance qui s'attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu'il réserve aux saints »

Avec tout mon Amour ,

La Présidente







UNE  PENSEE  POUR  TOI  AUJOURD'HUI



Car voici le jour que tu as fait, Eternel. Il est pour moi un sujet de joie.

Oui, voici le jour que tu as fait, il est pour moi un sujet d'allégresse et  de joie.

Non, je n’aurai pas peur pour demain, mon espérance est en toi.

Voici le jour, voici le jour; Merci Seigneur !

C’est une déclaration de confiance que Dieu a un plan qui se réalise au-travers et même au moyen des épreuves que tu vis. C'est le cas pour chacun de nous. En ce jour nouveau, je vous encourage à ne jamais douter de la bonté du Seigneur à votre  égard. Vous vivez peut-être quelque chose de difficile aujourd’hui, mais Dieu s’en servira pour votre croissance.



cliquez sur la flèche pour voir les autres articles de la pensée du jour


Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur; je le répète, réjouissez-vous. 

Que votre douceur soit connue de tous les hommes. Le Seigneur est proche 

Philippiens 4 : 4-5








  Heureuse et sainte année ! En ce 1er janvier 2020, commençons  la nouvelle année  en nous plaçant sous le regard de Dieu dans la  prière.
Soyez tous bénis et encouragés !

" Que le SEIGNEUR te bénisse et te garde! Que le SEIGNEUR fasse briller sa face sur toi et t'accorde sa grâce! Que le SEIGNEUR lève sa face vers toi et te donne la paix!" (Nb 6.24-26) 





EXAMINEZ VOTRE COEUR

(Janvier  2020)


Dieu est derrière chaque œuvre glorieuse et il ne partagera pas sa gloire. Il a besoin de vases propres pour faire son travail. Au moment même où ses bénédictions et son pouvoir circulent librement à travers son peuple, il leur dit: "Arrêtez maintenant et mettez tout en attente parce que je veux examiner votre cœur."

Notre Dieu veut faire des choses puissantes à travers nous, donc si nous nous accrochons à quelque chose qui nous empêche d'accomplir cela, il nous le fait remarquer. Il peut s'agir d'une décision volontaire ou d'un refus de lui faire confiance pour tout. Dieu veut parfois ajouter quelque chose à nos vies avant d'apporter son meilleur. Le Seigneur avait fait cette promesse à Josué: «Je vous ai donné tout lieu que la plante de votre pied foulera, comme je l'ai promis à Moïse» (Josué 1: 3).

Josué et ses hommes ont réalisé de puissants exploits, vaincu leurs ennemis, hérité de grandes terres et vu la victoire comme jamais auparavant. Cependant, quelque chose s'est produit pendant cette période de grande victoire qui a dû être réglé. «Mais vous, gardez-vous seulement de ce qui sera dévoué par interdit; car si vous preniez de ce que vous aurez dévoué par interdit, vous mettriez le camp d’Israël en interdit et vous y jetteriez le trouble.» (Josué 6:18). Les Israélites ne devaient pas prendre de butin aux ennemis qu'ils avaient vaincus parce que le Seigneur voulait que leurs yeux soient fixés sur les choses d'en haut, pas sur les biens matériels.

Un homme, Acan, a désobéi et a pris certaines choses pour lui, et même si ce n'était pas grand-chose - juste un joli manteau et une poignée d'argent et d'or - cela aurait pu retenir le meilleur de Dieu. Acan a confessé sa faute : «En vérité, j'ai péché contre le Seigneur Dieu d'Israël» (Josué 7 : 20). C'était juste une petite chose mais Dieu l'a révélée et a racheté la situation.

Sur quoi Dieu met-il son doigt dans votre vie ? Avez-vous été négligent dans un domaine? Ne tardez pas à répondre à la voix fidèle du Saint-Esprit. Une petite chose peut déterminer tout votre avenir et Dieu veut vous donner le meilleur de lui-même.


Gary Wilkerson








La Victoire de l'Amour

(Janvier 2020)

Une nouvelle année commence avec son lot de souhaits, de résolutions, de fêtes et de rencontres. Peut-être aussi avec la nostalgie du temps qui file, du compte des ans qui rappelle notre fragilité humaine. Une nouvelle année nous questionne sur le sens de notre vie, de nos engagements, de nos activités. En ce temps où les rires déployés côtoient souvent les sentiments de cœur, voilà l'expression de mon coeur  que je voudrais vous partager  

Une Bonne Année pour Soi

Prenons-nous suffisamment le temps de réfléchir sur notre vie pour en saisir le sens? En prenant le temps de s'arrêter, de faire silence et paix en nous, nous pouvons connaître la présence de Dieu au cœur de notre histoire personnelle. Dans une société en perpétuel changement qui impose des conditions de vie parfois difficiles, la paix intérieure est nécessaire à l'instauration de relations harmonieuses entre les personnes.

                        En prenant le temps de réfléchir sur les événements que je vis, je vivrai certainement une bonne année.

Bonne Année pour Toi

Nos relations avec les autres sont tissées d'amitié et de tensions. Et pourtant, c'est au cœur de ces relations que notre vie prend un sens. En ce temps où l'on échange généreusement des vœux, je vous suggère le plus beau des souhaits : souhaiter la paix aux personnes que vous rencontrerez. Je vous souhaite d'être des artisans de paix au milieu de votre communauté par votre respect à l'égard des démunis, des étrangers et des personnes qui ont été blessées d'une manière ou d'une autre par la vie. 

               En vivant en paix les uns et les autres, votre qualité de vie chrétienne sera un témoignage pour ceux qui cherchent...

Une Bonne année et un Amour Céleste pour tous

  Vous êtes au cœur de vos familles le cœur et la main de Dieu par où passent l'amour et le pain. N'hésitez pas à bénir les vôtres au nom du Père, de son Fils Jésus et de l'Esprit, car c'est d'eux que viennent tous ces biens que nos cœurs attendent. Demandez la bénédiction de l'éternel sur la vie de ceux que Dieu vous confie. Si vous êtes parents, bénissez vos enfants. Si vous êtes dirigeant d'autres personnes dans votre travail ou vos activités, bénissez-les. 

                               Dieu veut que vous soyez une source de bénédiction pour votre entourage.


Et, unis ensemble, avançons et  “Montons plus haut” avec Jésus . La nécessité d’une pleine communion avec Jésus passe à un niveau plus élevé et parce que cela ne nous est pas familier, nous pouvons nous sentir mal à l’aise au début. Mais si nous sommes prêts à déposer ce que nous connaissons pour entrer dans l’inconnu, nous verrons que cette communion avec Christ n’est pas basée sur les choses auxquelles nous étions habituées dans le passé. Elle forge en nous quelque chose de différent, quelque chose de plus grand qui nous élève jusqu'à Lui.

Alors,  élevons-nous volontiers…même vers l’inconnu que Jésus nous offre…pour marcher encore davantage dans cette nouvelle dimension.

- Notre onction, notre langage, notre manière de comprendre les choses et notre révélation changent. 

- L’amour humain se transforme en amour Divin.  

Bonne et heureuse année à tous.

Je vous bénis tous dans le nom de Jésus,


Avec tout mon amour,
La présidente





 

DE LA PART DE   TOUTE  L''EQUIPE 




Le vrai sens de Noël

(Décembre 2019)


Aujourd’hui nous soulignons la fête de «Noël» pour nous commémorer la naissance de «Yeshua», Jésus. Jésus est le personnage le plus important de toute l’histoire de l’humanité ! Nous devons en effet prendre conscience qu'il est le plus grand des cadeaux de Dieu pour nous.

Pour comprendre pourquoi les hommes avaient besoin de ce cadeau de Dieu, il faut comprendre notre situation devant Dieu. Cela a commencé avec les 2 premiers humains.
Romains 5:12
c’est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort s’est étendue sur tous les hommes …

Nous faisions face à une situation d’urgence…


Tout de suite Dieu le Père a fait la promesse de l’envoi du sauveur.
Genèse 3:15
je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité : celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon.


Par la suite dans l’histoire humaine, à plusieurs reprises, les prophéties de Dieu se sont multipliées au sujet de ce sauveur.
Esaïe 7:14
 c’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe, voici, la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils, et elle lui donnera le nom d’Emmanuel. (Dieu avec nous)

Esaïe 9:5 car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la domination reposera sur son épaule; on l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix.

Michée 5:2 et toi, Bethléem Ephrata, Petite entre les milliers de Juda, de toi sortira pour moi celui qui dominera sur Israël, et dont l’origine remonte aux temps anciens, Aux jours de l’éternité.


Esaïe prophétisa avec précision que quelqu’un viendrait pour prendre sur lui les péchés et notre châtiment.
Esaïe 53:2-6
Il s’est élevé devant lui comme une faible plante, comme un rejeton qui sort d’une terre desséchée; il n’avait ni beauté ni éclat pour attirer nos regards, et son aspect n’avait rien pour nous plaire. 3 Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, semblable à celui dont on détourne le visage, nous l’avons dédaigné, nous n’avons fait de lui aucun cas. 4 Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, c’est de nos douleurs qu’il s’est chargé; et nous l’avons considéré comme puni, frappé de Dieu, et humilié. 5 Mais il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. 6 Nous étions tous errants comme des brebis, chacun suivait sa propre voie; et l’Éternel a fait retomber sur lui l’iniquité de nous tous.


Voici comment arriva la naissance miraculeuse de Jésus.
Luc 1:26-35
au sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,  auprès d’une vierge fiancée à un homme de la maison de David, nommé Joseph. Le nom de la vierge était Marie. 28 L’ange entra chez elle, et dit : Je te salue, toi à qui une grâce a été faite; le Seigneur est avec toi.  Troublée par cette parole, Marie se demandait ce que pouvait signifier une telle salutation.  L’ange lui dit : ne crains point, Marie; car tu as trouvé grâce devant Dieu.  Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus.  Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père.  Il régnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n’aura point de fin.  Marie dit à l’ange : comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d’homme?  L’ange lui répondit : Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu.


L’apôtre Jean nous a enseigné sur qui est réellement notre sauveur
Jean 1:1-5
au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. 2 Elle était au commencement avec Dieu. 3 Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. 4 En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. 5 La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue.

Jean 1:14 et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père.


En mourant pour expier nos péchés et prendre notre châtiment, Jésus a aussi écrasé la tête du diable et de la puissance de ses démons
Hébreux 2:14
ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c’est-à-dire le diable.

Colossiens 2:15 il a dépouillé (désarmée) les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix.


Comprenez-vous quel est le cadeau de Dieu pour l’humanité?
Jean 3:16
car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.

Voilà pourquoi vous avez besoin de recevoir Jésus comme votre sauveur!

——————

Daniel Poulin












Être à notre place !

(Août 2019)

“Qui sait si ce n’est pas pour un temps comme celui-ci que tu es parvenue à la royauté.”(Esther 4.14).


Ce qui fait que la vie de certaines personnes, citées dans la Bible, fut une vie réussie, ce n’est pas leur ascension sociale, leur fortune, leurs exploits… mais le fait qu’elles étaient là où Dieu voulait qu’elles soient, pour faire ce que Dieu attendait d’elles.

L’un des exemples des plus remarquables fut certainement celui de la reine Esther. Cette jeune juive déportée à Suse, la capitale de l’immense empire Médo Persique, va avoir un destin particulier puisqu’elle deviendra l’épouse du roi Assuérus. Cette position lui permettra d’être l’instrument par lequel Dieu va protéger son peuple. Si “Esther” signifie, en Persan : étoile, en Hébreu, “Esther” signifie: voilée, cachée, ce qui est en rapport avec la discrétion et l’humilité. Finalement, ces deux significations sont un raccourci de ce qu’est une vie réussie. C’est une vie qui brille de la lumière qui découle d’une vie cachée en Christ.

Esther, elle-même, qui symbolise l’Église, nous rappelle cette beauté cachée mentionnée dans le Cantique des Cantiques 4 : 1 : “Que tu es belle, mon amie, que tu es belle! Tes yeux sont des colombes, derrière ton voile”. N’est-ce pas ainsi que Dieu voit son Église au travers de l’œuvre de Christ ? C’est lorsque notre vie est cachée en Christ que nous l’avons réussie. Nous brillons alors aux yeux de Dieu de cette beauté qui est en son fils. Dieu nous voit comme : “cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible» (Éphésiens 5 :27).

Le livre d’Esther nous parle des Juifs pendant la période de leur captivité, loin de leur territoire, et dispersés parmi les nations de l’empire Perse. Dans ce livre, les événements s’organisent, s’enchevêtrent les uns aux autres d’une manière providentielle. Chaque personnage est là où il doit être, au moment juste. La réussite réside justement dans cette grande vérité : Être là où Dieu veut que l’on soit, et faire ce que Dieu attend de nous.
En étant là où elle devait être, et en faisant ce que Dieu attendait d’elle, elle va réussir à délivrer Israël des griffes d’Haman. Sa vraie réussite, ce ne fut pas d’être reine, mais un instrument de salut pour le peuple.

Ma prière en ce jour :

Seigneur, que je sois à la place que tu veux que j’occupe. Que ma vie contribue à ce grand désir qui est le tien : “Dieu veut que tous les hommes soient sauvés”. (1 Timothée 2.4). Je désire expérimenter le bonheur d’une vie réussie, en étant à la place que tu m’as préparée pour participer à ton projet de salut pour tous les hommes. Amen !

Paul Calzada











Un message d’encouragement : « C’est le Seigneur ! »
(Jean 21: 1-14)

(Juillet 2019)

Dans ce passage de l'évangile de Jean, Jésus est avec ses disciples. Nous lisons aux versets 4 et suivants… « Jésus se trouva sur le rivage. » Jésus s’est approché d’eux, il est proche, il les attend, il intervient dans leurs habitudes. Après la nuit où ils ont repris leurs habitudes de pêcheurs, Jésus se tient là devant eux. Après une nuit de travail où ils n’ont rien pris… Ils venaient de reprendre du service. Et là, au bout de leur nuit vaine, Jésus est présent devant eux. Il va remplir leur journée, justement après une nuit infructueuse…

Jésus intervient, il apparaît à ses disciples au moment même où un autre découragement surgit, celui de n’avoir rien pris.

Par sa présence, Jésus va remplir leur espace. Ils ne le reconnaissent pas ? Ce n’est pas bien grave, dans sa bonté, Jésus va leur donner de le reconnaître. Il le fait en donnant un ordre… qui ressemble étrangement à celui donné il y a trois ans lorsque Jésus avait dit à Pierre, peut-être au même endroit, de jeter son filet à droite de la barque… Jésus est fin pédagogue, il répète et fait répéter les mêmes gestes à ses disciples pour qu’ils comprennent et saisissent qui il est et surtout qu’il est bien là. Une fois que le miracle se produit, ils le reconnaissent : « C’est le Seigneur ! »

 

C’est alors qu’ils sont découragés que Jésus leur est apparu.

 

Lorsque le découragement voudrait nous gagner, ne nous renfermons pas dans l’isolement; n’oublions pas que nous ne sommes pas seuls. Laissons la porte ouverte à Jésus qui veut intervenir dans notre vie ! C’est lui qui nous fait et nous fera avancer sur le chemin de la foi comme l’affirme avec force l’auteur de l’épître aux Hébreux : « Jésus est l’auteur de la foi et qui la mène à la perfection. » (Hébreux 12v2). Ce ne sont pas nos peines, nos joies, nos faiblesses, nos réussites, nos doutes, nos succès qui nous feront avancer sur ce chemin ! Trop souvent, ne subissons-nous pas le « syndrome du yo-yo », une fois en bas, une fois en-haut et ainsi de suite ? Et vous savez ce qui arrive le plus souvent à un yo-yo ? C’est de rester en bas parce que la ficelle s’est emberlificotée ! Il faut alors le prendre et enrouler la ficelle pour un nouveau départ…

Chers amis, la vie chrétienne ne peut pas et ne doit pas être une succession de haut et de bas ! Je le répète ce ne sont pas nos hauts et nos bas qui nous font avancer sur le chemin de la foi. Peut-être que la réalité de notre vie est parfois dans ces hauts et ces bas, hélas. Pourtant nous avançons ou nous avons l’impression d’avancer, mais ceci est dû à la grande bonté du Seigneur qui, malgré nos inconstances, nous permet tout de même d’avancer. La marche du chrétien et sa progression  sont dues au Seigneur, au Christ Ressuscité qui vient à notre rencontre, qui occupe notre espace, qui remplit notre vide, qui nous attend sur le rivage, et que de rivages existent ! Les rivages de nos déceptions, de nos peurs, de nos doutes, de nos découragements, autant de rivages qui nous font baisser les yeux, qui nous font retomber dans nos habitudes…


Des signes d’espérance et d’espoir


Et comme à ses disciples à qui Jésus a donné un signe, la pêche miraculeuse, puis un deuxième, le partage du pain, il nous donne et donnera aussi des signes qui renouvellent notre espérance. Un des signes par excellence est celui de la sainte Cène que nous célébrerons régulièrement.
Dieu a fait alliance avec nous en Jésus-Christ. Une alliance n’est pas un acte à prendre à la légère, non, il est riche de sens, il nous engage si nous l’acceptons parce que Dieu en Jésus-Christ s’est engagé pour nous. C’est à la fois un signe de ce que Dieu a fait pour nous et un signe d’espérance parce que nous sommes sous le bénéfice de l’alliance de Dieu pour toujours. Chaque jour, nous sommes ainsi invités à marcher dans cette alliance, dans notre quotidien, dans nos petites et grandes activités, le Christ Ressuscité est présent et il nous accompagne.

Au verset 4 il est dit que Jésus se tenait sur le rivage. J’ai déjà souligné tout ce que ce rivage peut représenter symboliquement. Pour les disciples, c’était le bord de leur ancienne habitude professionnelle, mais aussi leur découragement. A leur retour, ils pouvaient être découragés de n’avoir rien pris. Et Jésus se tient là au bord de leur découragement.


Des phrases d’encouragements pour les autres


Au verset 7, un disciple dit : « C’est le Seigneur ! » Ce verset veut nous encourager dans un autre domaine : celui des messages d’encouragement communautaire. Osons-nous dire à un frère, une sœur que « c’est le Seigneur » dans un sens d’encouragement ? La Communauté trouvera, retrouvera pleinement son sens lorsqu’elle vivra toujours plus intensément la communion fraternelle. Prenons notre courage à deux mains pour aller dire une parole d’encouragement à une sœur, un frère. Et cette solidarité entretenue permettra de vivre toujours davantage cette dimension qui est notre vocation :  être témoin du Christ Ressuscité dans le monde.















Paul Calzada 
(Mai 2019)

“Même si notre homme extérieur se détruit, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour. (2 Corinthiens 4.16)

Deux êtres dans une seule et même personne ! La Bible lève le voile sur notre double nature. D’un côté, il y a notre corps matériel et périssable, et d’un autre côté, notre âme et notre esprit, lesquels constituent cet homme intérieur dont parle l’apôtre Paul.

La guérison intérieure est la guérison des blessures de l’âme au travers de l’action de l’Esprit : “En effet, la loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort” (Romains 8.2).

Cette guérison intérieure qui procède du Saint-Esprit n’a rien à voir avec les pratiques thérapeutiques des psychologues qui cherchent à guérir les âmes blessées en agissant directement sur le psychisme des personnes. Les diverses pratiques psychologiques considèrent le blessé comme un patient auquel il faut fournir des béquilles, et qu’il faut accompagner. Par contre, la guérison intérieure, qui découle de l’action du Seigneur, se produit en rendant le blessé participant de sa propre guérison. Le blessé se prend en charge, il est acteur de sa guérison avec Christ agissant en lui.

Il arrive que certains croyants voient dans le pasteur, une sorte de psychothérapeute, lequel doit les aider à trouver la guérison intérieure par toutes sortes de conseils, prières, etc. Ils sont dépendants de cet homme, et n’arrivent pas à se prendre en charge eux-mêmes. Ceci peut être favorisé par le fait que certains responsables spirituels se placent eux-mêmes dans une position de conseiller psychologique, ce qui leur donne une aura particulière, laquelle leur permet de se rendre indispensables. Dans ce cas, les croyants sont infantilisés au lieu d’être conduits vers la maturité. Ils peuvent expérimenter un apaisement de leurs blessures, mais pas la guérison complète.

Permettez-moi d’illustrer ces propos, par une image concrète, en parlant des personnes souffrant d’insuffisance rénale. Deux thérapies sont possibles : le rein artificiel qui nécessite trois séances de dialyse par semaine, (c’est une aide extérieure qui rend la personne dépendante). Ou alors, la greffe d’un rein permettant à la personne d’avoir en elle les moyens de purifier son sang. C’est une action interne qui rend la personne autonome. De même la guérison des blessures de l’âme peut être envisagée d’une manière qui rend les blessés dépendants, (ce sont toutes les thérapies extérieures, y compris celles de conseillers spirituels infantilisant les croyants) ou alors, d’une manière intérieure, par la vivification de notre esprit, ce qui nous rend responsables de notre propre guérison.
 

Ma prière en ce jour :

Seigneur, tu vivifies mon esprit pour que je trouve en moi les ressources nécessaires à ma propre guérison intérieure. Amen !

Paul Calzada





La fidélité, fruit de l’Esprit


Paul Calzada 
(Mars 2019)


“Le fruit de l’Esprit, c’est… la fidélité…” (Galates 5:22).

Bien que le mot fidélité soit construit à partir de la racine “foi”, il ne faut pas le confondre avec le don de la foi. Le don de la foi n’est pas un fruit de l’Esprit mais un don de l’Esprit : “A un autre la foi, par le même Esprit” (1 Corinthiens 12.9).

La fidélité, fruit de l’Esprit, est un trait de caractère communiqué par le Saint-Esprit. Dans ce cas, la fidélité sous-entend la confiance absolue, la loyauté, l’honnêteté.
La mise en pratique de ce trait de caractère est le fondement de relations paisibles, que ce soit dans le couple, dans la famille, dans l’église et aussi dans la société.
Dès que la confiance fait défaut entre deux personnes, c’est que l’on n’a plus foi en l’autre, sa fidélité est remise en cause. La relation est empoisonnée.

Si la fidélité de Dieu est une garantie absolue : “Dieu est fidèle” (1 Corinthiens 1.9), notre fidélité peut parfois connaître des fluctuations. Paul l’exprime ainsi : “si nous sommes infidèles, il demeure fidèle, car il ne peut se renier lui-même” (2 Timothée 2.13).
C’est pourquoi notre fidélité a besoin d’être renouvelée par l’action du Saint-Esprit agissant dans nos vies.
Tout comme Moïse est mentionné comme ayant été fidèle dans toute sa maison (Hébreux 3.2), nous sommes, nous aussi, appelés à être fidèles en toutes choses. Fidèles à nos engagements envers Dieu et les hommes.

Comme je l’ai fait moi-même, j’ai souvent entendu des croyants prendre des engagements envers Dieu et ne pas les tenir. La fidélité nous a fait défaut. Le fait d’en avoir pris conscience a été l’occasion de demander à Dieu de nous venir en aide, et il l’a fait, car le Dieu fidèle veut nous rendre fidèles par la puissante grâce de son Esprit.

Il nous est demandé d’être trouvés fidèles : “Ce qu’on demande des dispensateurs, c’est que chacun soit trouvé fidèle” (1 Corinthiens 4.2). En méditant sur cette demande, je me suis souvenu de ce qu’un jour un prédicateur avait dit : “n’oublions jamais que ce que Dieu ordonne, il le donne.” En effet, puisque Dieu nous ordonne d’être fidèles, il nous en donne la capacité par le Saint-Esprit. Rendez grâces à Dieu qui vous donne d’être fidèles par la force du Saint-Esprit agissant en vous.
A la fin de sa vie, l’apôtre Paul pouvait dire : “J’ai achevé la course, j’ai gardé la foi… ” (2 Timothée 4.7). Il est resté fidèle à son appel, à sa vocation, à son service, en dispensant fidèlement tout le conseil de Dieu (Actes 20.27).
 

Ma prière en ce jour :

Merci Seigneur pour ta fidélité, merci de faire grandir en moi, par l’action de ton Esprit, ce divin trait de caractère. Amen !








Jésus est le bon berger

Yvan CASSAR
 (Février 2019)


“Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles l’aient en abondance. Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. ” (Jean 10 :10/11).

Sans carte d’invitation, les voleurs entrent chez vous la plupart du temps par effraction, lorsque vous êtes absents. Il advient parfois qu’ils entrent dans votre maison même si vous êtes présents !

Jésus utilise l’image du voleur pour parler de l’action du diable. Dès le commencement, Satan (le serpent ancien) a volé à Adam et Ève l’innocence et par voie de conséquence leur harmonie et leur communion sereine avec Dieu.

Heureusement, Dieu ne les a pas abandonnés à leur triste sort. Il est venu à leur rencontre tandis que, envahis par la peur, ils se cachaient loin de lui, au milieu des arbres du jardin.
Comme nos premiers parents, nous avons parfois l’impression que le diable nous a volé notre paix et notre joie en altérant notre relation avec Dieu.
Mais, grâce soit rendue à notre Dieu, Jésus a tout accompli à la croix pour nous sauver et nous permettre de retrouver la communion avec notre Père.

Avec Jésus, le bon berger, nous entrons dans une vie extraordinaire, qui vaut la peine d’être vécue.
Il suffit simplement d’écouter sa voix et de le suivre par la foi. Il ne nous conduira jamais dans des voies de garage sans issue. Son but est de nous rendre heureux et épanouis dès ici-bas et pour toujours.
 

Aussi, même si nous devons traverser “la vallée de l’ombre et de la mort”, comme dit David dans le psaume 23, nous savons que le bon berger veille sur nous avec amour.






La Bible, Parole faite chair en Jésus

(Janvier  2019)

C’est en la personne de Christ que se fait la liaison entre les hommes et Dieu. Il est le médiateur et c’est la même chose pour la Parole.

Jésus témoigne lui-même de l’inspiration des Ecritures, il confirme la Parole dans ce qu’il dit. Il fait allusion dans son discours aux évènements décrits dans l’Ancien Testament depuis la création jusqu’aux prophéties des différents prophètes. Il la confirme non seulement dans ses propos mais aussi parce que l’Ecriture parle de lui. Les prophètes et notamment Esaïe le décrivent avec précision. 

Dans tous les livres de l’Ancien Testament correspond une évocation à Jésus, soit dans le contenu soit dans le titre même des livres. Toute l’œuvre messianique s’y reflète avec stupéfaction aux yeux des hommes.

Nous ne pouvons pas évoquer la parole d’origine divine et de main humaine sans parler de la Parole elle-même. Jésus, étant homme incarne la parole écrite par les hommes; et Jésus étant aussi Fils de Dieu, incarne la parole  d’inspiration divine.  Jean 1 : 1 à 4  dit :

1 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.

2 Elle était au commencement avec Dieu.

3 Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle.

4 En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes.

La Parole était au commencement, Jésus était présent au commencement de tout, de la création. Jésus est toujours avec Dieu, il suit son Père et sa volonté tout comme la Parole. La Parole était Dieu, Jésus est Dieu. Il est obligatoirement présent dans l’existence de toutes choses. Le verset 4 est intéressant, en effet, la vie qui est la Parole autrement dit Jésus, la vie était la lumière des hommes. Jésus est la lumière des hommes pour le salut et puisqu’étant Dieu, il a été la lumière des hommes pour l’écriture de la Bible.

Nous voyons là tout le plan de Dieu, la grandeur de Dieu et notre faible capacité à comprendre la science qui l’habite. Dieu est Dieu et la Parole est Dieu, son fils Jésus est la parole incarnée.

« Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. ». Il a fallu la révélation de Dieu à Jean pour qu’il puisse écrire cela. (Jean 1 : 14)

Même si des hommes ont écrits la Bible, il y a une autre main qui a dirigé et coordonné ces mêmes hommes, c’est celle de Dieu par son Esprit et son fils Jésus-Christ. C’est ce mystère qu’aucun homme n’aurait pu imaginer que la Parole révèle.

Tout comme il a fallu la révélation aux auteurs de la Bible, il faut à chacun d’entre nous la révélation de Dieu pour découvrir ce mystère si grand. C’est la toute la beauté de l’œuvre de Dieu à travers la parole qu’il nous a laissés.







BONNE  ET  HEUREUSE  ANNEE   2019 !





A vous tous qui êtes engagés dans le service du Seigneur  pour que Sa gloire resplendisse là où il vous a placés, je veux vous exprimer tous mes vœux de Bonne et Heureuse année 2019 et vous redire combien vous êtes précieux (ses)  et chers (es) au cœur de Dieu et aussi  à mon coeur !      


Je veux exprimer de nouveau à Dieu toute ma reconnaissance pour les personnes exceptionnelles que vous êtes, chacun pour votre part, en raison de votre personnalité unique, de votre parcours personnel si riche, de votre profonde expérience avec Dieu, de votre engagement à son service, de votre amour pour son corps que vous servez si fidèlement tout au long de l'année  dans chacune de vos activités respectives, pour votre dévouement au sein de Maranatha.


Vous êtes réellement cette génération choisie, appelée pour montrer l'excellence de Dieu !  


Je me suis beaucoup réjouie, au cours de cette année de voir se développer entre nous cet esprit d’équipe et d’amour fraternel mutuel, pour nous accueillir avec chaleur, tant pour un anniversaire ou autour d'un bon repas, que pour porter les fardeaux les uns des autres dans l’intercession lors des moments difficiles et rendre grâce à Dieu ensemble pour ses exaucements, vivre concrètement la grande bonté de Dieu envers nous.


Une nouvelle année s’ouvre devant nous. Il est de coutume de se présenter des vœux. Mais nous le savons bien, c’est vers notre cher Père Céleste que nos regards se tournent tout naturellement, en vue de leur exaucement. leurs réalisations dépendent de son bon vouloir. C’est pourquoi, je Lui demande instamment de déverser sur chacun de nous une nouvelle et fraîche onction de son Esprit, une visitation intérieure puissante, un nouvel enthousiasme pour courir dans la carrière qu’il ouvre devant nous, une perception toujours plus affinée de sa pensée et de son cœur à travers sa Parole pour qu’étant richement bénis, nous puissions être pour beaucoup, des sources abondantes de bénédiction. J’ai pleine confiance qu’il saura aussi restaurer jour après jour nos forces physiques à la mesure de nos besoins et étendre sa grâce sur nos familles et tous ceux qui nous sont chers !

Recevez toutes ces paroles d'encouragement de la part de notre Seigneur Bien - aimé, Jésus-Christ !


Que le Dieu de la paix vous conduise lui-même à une sainteté totale et que tout votre être, l'esprit, l'âme et le corps, soit conservé irréprochable lors du retour de notre Seigneur Jésus-Christ !

Celui qui vous appelle est fidèle, c'est aussi lui qui le fera.

1 Thessaloniciens 5 : 23-24

 

Je vous embrasse tous bien affectueusement;


Avec tout mon amour;


La Présidente

Léone Lusbec - Bory









Image caption


Car un enfant nous est né !

(décembre 2018)


Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la domination reposera sur son épaule; On l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix. (Esaïe 9 : 6).  


Joie pour le Monde, le Seigneur vient, que la terre accueille son Roi ! 


Vous savez en quel temps nous sommes : c’est l’heure de vous réveiller enfin du sommeil, car maintenant le salut est plus près de nous que lorsque nous avons cru.  La nuit est avancée, le jour approche. Dépouillons-nous donc des oeuvres des ténèbres, et revêtons les armes de la lumière. (Romains 13 : 11-12).


Aujourd'hui,  prenez la décision de  rechercher Jésus de tout votre cœur, de tout votre esprit, de toute votre âme et de toute votre force.
 Commencez à prier tout au long de la journée et faites du Christ le centre de votre vie et de vos pensées.







IL Y A DE LA GUERISON DANS TES LARMES

David Wilkerson (1931-2011)   
(29 novembre  2018)


Est-ce que tu es dans une situation effrayante en ce moment ? Est-ce que tu te sens désespéré, vide, dépouillé ? Je te le dis : ton épreuve va s’achever, mais qu’est-ce que Dieu attend de toi, maintenant, alors que tu es durement éprouvé ?

Peut-être es-tu attristé, angoissé au sujet d’une lutte qui semble ne pas vouloir finir. Tu es courbé, plus découragé que jamais. Ton ami peut te dire : “Ne pleure pas et ne t’attriste pas. Ce n’est pas montrer de la foi.” Mais la vérité, c’est que tu peux pleurer, même si tu as la foi. Tu ne peux pas éviter ta souffrance. En fait, il y a un pouvoir de guérison dans tes larmes. Tes pleurs n’ont rien à voir avec ta confiance en la Parole de Dieu.

Par moments, tu te demandes peut-être : “Seigneur, qu’est-ce que j’ai fait de mal ? Est-ce que Tu es en train de me juger ?” Tu as peut-être même envie de le confronter en criant : “Pourquoi as-tu laissé cela se produire ?” Je te le dis : Dieu te laisse du temps pour poser ces questions. Il permet à ta chair d’avoir ses colères.

Finalement, le Seigneur vient vers toi et dit : “Tu as le droit de ressentir tout cela, mais tu n’as aucune raison de M’accuser ou de douter de Moi. Je t’ai fait une promesse. En fait, je t’ai donné tout ce dont tu as besoin. Tu dois t’emparer de cette promesse, maintenant. Si tu le fais, Ma Parole deviendra vie en toi et t’apportera une guérison plus grande que n’importe quel médicament, plus puissante que n’importe quelle rivière de larmes.”

A travers toute la Bible, nous voyons des hommes et des femmes de Dieu qui ont traversé des moments de crainte dans leur âme et leur esprit. Encore et encore, le psalmiste demande : “Pourquoi t’abats-tu, mon âme” (Psaumes 42 : 5). Nous voyons le même sentiment être exprimé dans le Psaume 43 : 5 - 6 et 11.

Le Seigneur comprend tes temps de confusion et de doute et Il attend que tu regardes à Lui et que tu Lui fasses confiance. “Tu t’es fait entendre, mais maintenant, Je veux que tu Me fasses confiance. Retourne à Ma Parole et Je t’aiderai à t’en sortir.” Aies confiance en Ses promesses et permets-Lui de devenir la joie de ta vie.






Utilise bien ton temps !

(Octobre 2018)


Ton temps est précieux et tu dois bien l’utiliser. Ne le gaspille pas dans des activités vaines, mais utilise-le pour faire des choses qui nourrissent ton âme et qui renouvellent tes forces.

 

Détourne-toi des influences qui t’empêchent d’être toi-même et d’entrer dans ton appel. Accorde davantage de temps à Dieu : lis sa Parole, tourne tes pensées vers lui et loue-le !

 

Veille attentivement à ta vie afin de ne pas perdre ton zèle pour Dieu.

 

Rien ni personne sur cette terre ne peut satisfaire tes aspirations les plus profondes comme Jésus-Christ.

 

Tu es tout pour lui.

 

Que ta vie soit en Christ dès aujourd’hui.

 

« Enseigne-nous à bien compter nos jours, Afin que nous appliquions notre coeur à la sagesse. »

Psaume 90 :12

()





Avant que tu sois formé, Dieu te connaissait     

(Septembre 2018)

«Oui, tu m’as fait sortir du sein maternel, Tu m’as mis en sûreté sur les mamelles de ma mère;  Dès le sein maternel j’ai été sous ta garde, Dès le ventre de ma mère tu as été mon Dieu» (Psaume 22 : 9 -10).

«Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient; Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui m’étaient destinés, Avant qu’aucun d’eux existât» (Psaume 139: 16).


Dieu t'aimait avant que le monde commence et cet amour n'a pas de fin. 


«Nous avons connu et cru l'amour que Dieu a pour nous. Dieu est amour et celui qui demeure dans l'amour demeure en Dieu et Dieu en lui » (1 Jean 4 : 16)


Si nous demeurons en Dieu, nous pouvons nous attendre à ce que son amour nous soit renouvelé chaque jour. 


Quelle pensée merveilleuse! 


Même lorsque vous êtes dans une tourmente, vous pouvez savoir que, malgré tout, le Père vous aime toujours.




Dieu t’aime profondément

(Août 2018)

 Rien, absolument rien, ne pourra te séparer de son amour.

 Il a mis son affection en toi et il ne t’abandonnera pas !

 Choisis la vie aujourd’hui.

 En ce moment, Dieu est avec toi et il lui est impossible de te laisser tomber !

Regarde à Jésus aujourd’hui, il te tient dans le creux de ses mains.

 

« Qui nous séparera de l’amour de Christ ? Sera-ce la tribulation, ou l’angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l’épée ? »

Romains 8 :35






Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.