LE LION RUGIT : IL EST TEMPS QUE VOUS VOUS LEVIEZ ! 1/2


LE LION RUGIT : IL EST TEMPS QUE VOUS VOUS LEVIEZ ! 1/2

  

 Toute la semaine, le Saint-Esprit a gravé cette phrase dans mon esprit : « Mes filles se lèvent. » Ces mots ont consumé mon cœur comme un cri de guerre, et je peux sentir la passion ardente d'un père aimant et protecteur appelant ses filles : « Il est temps que vous vous leviez. » Je ressens la compassion dans le ton de Sa voix envers celles qui ont enduré beaucoup de choses, mais je peux aussi sentir l'urgence de son décret : « Il est temps que vous vous leviez, filles puissantes. Je vous relève de vos cendres. Secouez la poussière de vos pieds. » Le Saint-Esprit m'a conduit à lire quelques versets de Zacharie 9 qui m'ont profondément parlé. Au verset 8, il est écrit :

 

Je camperai autour de ma Maison,

Pour la (tenir) hors (d'atteinte) d'une armée,

De celui qui passe et de celui qui revient,

Et l'oppresseur ne passera plus sur eux ;

Car maintenant mes yeux sont fixés sur elle.

 

VISION D'UN LION ÉDENTÉ

 

En lisant ce verset, j'ai eu la vision de celui qui ressemblait à un lion défiguré et édenté, poursuivant les filles de Dieu d'une manière implacable. J'ai vu les filles du roi être poursuivies par ce lion mutilé dans un désert. Il cherchait à les dévorer et elles s'enfuyaient dans la crainte de lui, même s'il n'avait aucune capacité de mordre. Elles couraient depuis longtemps et étaient épuisées et fatiguées en traînant les pieds dans le sable chaud du désert. Fatiguées et lassées de combattre, elles cherchaient une grotte pour se cacher.

 

Je pouvais voir qu'il y avait un grand nombre des filles du roi dans ce désert, mais elles avaient été séparées et isolées, chacune dans sa propre grotte, frissonnant dans les coins et recroquevillées dans des positions fœtales. Elles semblaient épuisées et de la boue et du sang couvraient leur visage après cette longue poursuite. J'ai revu celui qui est apparu comme un lion défiguré. Il faisait maintenant les cent pas devant ces grottes, rugissant férocement alors qu'il patrouillait dans les lieux où elles se cachaient. J'ai vu les filles du roi trembler d'intimidation alors qu'elles scrutaient l'extérieur de leurs abris, craignant cet ennemi. Dans la vision, je me suis indignée ; une sainte colère se leva en moi alors que je regardais cette scène injuste se dérouler. J'ai crié : « Lève-toi, Ô Dieu ! Que Tes ennemis soient dispersés ! ».

 

LE VRAI LION SE LÈVE

 

À cet instant, un vent puissant se leva du désert ; et là, dans cette tempête, j'ai vu émerger le vrai Lion. Ses yeux brillaient comme des charbons ardents. Sa présence même imposait un changement d'atmosphère par autorité non dite. Il commença à marcher vers les grottes où se cachaient ses filles et, chaque fois que sa puissante patte heurtait le sol, un tremblement de terre se faisait sentir au travers du désert. J'ai vu celui qui ressemblait à un lion défiguré commencer à s'agiter à l'approche du vrai Lion. Le vent continuait de tourbillonner autour du vrai Lion et il se répandait dans toutes les grottes habitées par les filles. Dans le vent, une voix se fit entendre : « Ce n'est pas ce que vous êtes, levez-vous ! »

 

À cet instant précis, le vrai Lion leva la tête et lança un rugissement puissant et tonnant qui divisa l'air en deux. J'ai vu le ciel se scinder en deux et d'un coup, c'était comme si les yeux des filles s'étaient ouverts. Là où elles ne pouvaient voir qu'un lion mutilé mais intimidant les pourchasser, le rugissement du vrai Lion révélait à présent le spectacle de ce qu'il était vraiment. Lorsque le ciel se scinda, l'identité de l'ennemi fut révélée et le montra comme un ennemi vaincu et apeuré. Elles pouvaient désormais voir clairement qu'il était édenté et beaucoup plus petit qu'il n'avait paru au début. (Photo via Unsplash

 

Les filles se levaient alors que le vent soufflait sur elles, libérant en elles une force et un esprit combatif renouvelés. Une par une, elles sortaient de leurs cavernes, regardant l'horizon où se dressait leur Roi-Lion. Alors que sa glorieuse crinière ondulait majestueusement dans le vent, il leur cria : « Venez mes filles, levez-vous. Prenez les épées qui sont devant vous et combattez ce fameux lion contrefait, car aujourd'hui je vous donne la victoire. »

 

Alors que les filles du roi baissaient les yeux, elles se rendirent compte que des épées étaient posées à l'entrée de leurs grottes. Elles s'en saisirent et se mirent à crier triomphalement en sortant en nombre de leurs abris, poursuivant l'ennemi jusqu'à ce qu'il disparaisse.

 

Christy Johnston